Ecoutez Radio Sputnik
    Maxine Waters

    Poutine pirate les élections au Limpopo, une congressiste US promet plus de sanctions

    © AFP 2018 Mark Ralston
    Insolite
    URL courte
    La Main du Kremlin
    1249118

    La main du Kremlin s’en prend même aux pays imaginaires. La congressiste US, qui a annoncé l’invasion russe en Corée, a reçu un coup de fil d’un faux premier ministre ukrainien qui lui a demandé de durcir les sanctions antirusses et de parler des troupes russes présentes au Gabon ainsi que du fantoche de Moscou au… Limpopo.

    La congressiste démocrate qui a déjà appelé à destituer Donald Trump car la Russie « continue d’avancer en Corée » (elle aurait confondu Corée et Crimée), semble ne pas avoir besoin d’aide pour proférer ses propos insolites dans les médias. Et pourtant, deux humoristes russes spécialisés dans les canulars téléphoniques, Vovan et Lexus, n’ont pas pu s’empêcher de tester une nouvelle fois les connaissances en géographie de Maxine Waters. Le résultat est implacable: elle n’a jamais entendu parler de l’invasion par les troupes russes de la ville de Lvov, comme lui dévoilent les humoristes, mais promet de durcir les sanctions suite à l’invasion russe de l’Ukraine et du Gabon et semble préoccupée par l’ingérence des hackers russes dans les élections au Limpopo, le candidat initial du pays (imaginaire) ayant déjà fui en Ukraine. 

    Le thème principal de la conversation qui a déjà fait rire des milliers d’internautes était les sanctions antirusses que Maxine Waters a promis non seulement de maintenir en dépit des intentions du président Donald Trump, mais de durcir.

    Et pour persuader la congressiste américaine de la justesse de sa décision, les amateurs de canulars téléphoniques ont annoncé que la Russie poursuivait sa politique agressive en Ukraine et que les troupes russes occupaient déjà Donetsk et lvov.

    « Comment ça s’écrit? Lvov? », a été la première réaction de la congressiste. 

    « Oui, ou Lviv à l’Ouest.

    Qui est à l’Ouest?

    Les troupes de Poutine ».

    Et de poursuivre: « Vladimir Poutine a envoyé ses troupes au Gabon pour soutenir le régime d’Ali Bongo.

    Et, à la grande surprise des démocrates, le premier ministre imaginaire a déclaré que les hackers russes avaient pu pirater la présidentielle au Limpopo pour mettre au pouvoir « le fantoche du Kremlin », Aïbolite, faisant référence aux aventures du docteur Aïbolit (le docteur Aïejémal), du conte de Korneï Tchoukovski, qui soignait des animaux près du Limpopo.

    Maxine Waters, elle, ne rigolait pas: « Je ne sais pas combien de personnes de nos services de renseignement nous avons là-bas, mais je vais m’en acquitter et nous allons faire une déclaration sur l’agression dans ces villes ».

    Mme Waters a également demandé si « le ministre ukrainien Vladimir Groïssman» savait qui se cachait derrière l’attaque russe lors des élections au Limpopo.

    Sans hésiter, « Vladimir Groïssman » « confie » les pseudos des hackers: « Vovan et Lexus ».

    Et, cerise sur le gâteau, les humoristes ont déclaré à la congressiste que l’émission que regardait le président ukrainien venait juste d’être coupée par la chaîne RT.

    « Vous savez ce qui est arrivé à notre président, il était assis à regarder une chaîne ukrainienne, et tout à coup la télé s’est mise à diffuser la chaîne RT! », s’est plaint « le premier ministre ukrainien ».

    « Oh! J’ai vécu la même chose! », s’est exclamée Mme Waters.

    Le discours de Maxine Waters, connue pour ses vives critiques à l'égard du président élu Donald Trump, lors de la séance plénière de la commission de la Bourse américaine (SEC) de la Chambre des représentants des États-Unis a été interrompu par l'émission de la chaîne RT durant dix bonnes minutes.

    De son côté, la congressiste s'est montrée impressionnée par les soi-disant capacités de RT.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Allo, Erdogan? Ici Porochenko...
    Margarita Simonian se moque d'une proposition de loi US contre RT et Sputnik
    Une députée US menace de destituer Trump, puis… Poutine
    Tags:
    La Main du Kremlin, invasion russe, canulars, sanctions, Maxine Waters, Donald Trump, Vladimir Poutine, Lvov, Russie, Ukraine, Gabon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik