Ecoutez Radio Sputnik
    La «tortue-banque» n’a pas survécu aux complications de son opération

    La «tortue-banque» n’a pas survécu aux complications de son opération

    © Photo. Wikipedia
    Insolite
    URL courte
    117

    La tortue de mer, qui avait subi une opération pour lui retirer plus de 900 pièces de monnaie de son estomac, est morte en Thaïlande. L'état de santé du reptile de 25 ans a commencé à s’aggraver il y a une semaine.

    La tortue de mer, connue pour avoir avalé 915 pièces de monnaie, est morte à Bangkok. La santé de l'animal s'est aggravée rapidement il y a une semaine, ont déclaré les vétérinaires lors d'une conférence de presse à l'Université Chulalongkorn.

    Il y a un mois, la femelle tortue de mer verte avait été transportée à l'Université Chulalongkorn, après quoi des experts avaient extrait de son estomac 915 pièces de différents pays. En outre, un crochet de pêche a été trouvé dans l'estomac de la tortue. Après cette opération, la tortue avait été placée dans une petite piscine d'eau de mer.

    De nombreux touristes, en voyage en Thaïlande, ont l'habitude de jeter des pièces dans le bassin où vivent les tortues. Ils pensent que cette tradition leur permettra de revenir dans ce pays d'Asie du sud-est. Mais à cause de cette pratique, les vrais maîtres du bassin sont en danger car ils prennent involontairement les pièces pour de la nourriture.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Lièvre battu par une tortue: la course qui a captivé des millions d’internautes
    L’évasion d’une tortue
    Le reptile préhistorique le plus insolite du monde retrouvé en Chine
    Tags:
    décès, état de santé, santé, monnaie, opération, Bangkok, Thaïlande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik