Ecoutez Radio Sputnik
    Lac

    Ce lac-caméléon russe qui change de composition selon la saison

    CC0 / Pixabay
    Insolite
    URL courte
    0 130
    S'abonner

    Situé en Khakassie, vieille terre des chamans, le lac Taloïé attise la curiosité des scientifique par son caractère changeant.

    Il est absolument unique en son genre. Le lac Taloïé, dans le sud de la Sibérie, est capable de changer de composition chimique selon la saison, affirment les scientifiques de l'Université de Tomsk qui ont découvert cette particularité. En cause, les sels contenus dans les eaux du Taloïé, qui ne sont pas les mêmes en été comme en hiver.

    « La composition minéralogique des sels du lac Taloïé varie selon la saison: en été, l'eau contient du sulfate-thenardite et en hiver, de la mirabilite, connue en médecine comme le "sel de Glauber" », peut-on lire dans le service de presse de l'Université.

    « De toute évidence, le lac Taloïé est une fabrique naturelle de sel de Glauber unique en Sibérie », a précisé la porte-parole.

    Les recherches ont été menées à la demande d'un producteur d'eau minérale qui a prié les scientifiques d'examiner l'eau du lac du point de vue de ses particularités médicales.

    Notons par ailleurs que le Taloïé est le principal lieu de production de sel en Sibérie occidentale et centrale. La production a débuté à la fin du XIXe siècle, alors que l'usine de sel d'Abakan desservait la cour royale russe.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un lac en Ukraine passe par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel (photos)
    Course de l’extrême sur le lac Baïkal gelé
    La beauté glaciale du lac Baïkal
    Tags:
    sel, lacs, Khakassie, Sibérie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik