Ecoutez Radio Sputnik
    Un cheval

    Conduite en état d'ivresse… à cheval: une Américaine encourt une amende

    © Sputnik . Said Tzarnaev
    Insolite
    URL courte
    501

    En Floride, des policiers ont appréhendé une Américaine pour conduite en état d'ébriété sur une route bondée. Le choix de son moyen de transport était peu habituel: la femme était à cheval au milieu des voitures.

    L'Américaine Donna Byrne, âgée de 53 ans, se déplaçait à cheval sur une route alors que la circulation était dense et a été arrêtée pour conduite en état d'ivresse, indique la chaîne NBC.

    La police du comté de Polk, en Floride, a été obligée de réagir aux plaintes des chauffeurs qui affirmaient qu'une femme à cheval circulait entre les voitures au milieu de la journée sur une autoroute. Après vérification, les policiers ont conclu que le taux d'alcool dans le sang de la cavalière était deux fois supérieur à la limite légale.

    «Mme Byrne ne devait bien évidemment pas se trouver sur cette autoroute. Elle a mis en danger non seulement elle-même et son cheval, mais aussi tous ceux qui conduisaient sur cette route, qui est généralement très chargée», a souligné le shérif Grady Judd.

    La femme a été inculpée pour «conduite en état d'ébriété», ainsi que pour avoir négligé ses obligations par rapport aux animaux. Ainsi, la cavalière encourt une amende.
    Le cheval a été emmené dans un refuge pour animaux auprès du bureau du shérif du comté, mais sera probablement rendu à sa propriétaire par la suite.

    En cela, ce n'est pas la première fois que l'Américaine viole la loi. Mme Byrne a déjà été condamné pour cinq délits mineurs dont cruauté envers les animaux.

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    Tags:
    police, amende, chevaux, conduite, ivresse, délits, Floride, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik