Ecoutez Radio Sputnik
    Le vol d’étude d’un adepte de la théorie de la Terre plate sabordé (photos)

    Le vol d’étude d’un adepte de la théorie de la Terre plate sabordé (photos)

    CC0 / pixabay
    Insolite
    URL courte
    15611

    Les autorités américaines ont empêché le cascadeur Mike Hughes d’effectuer le vol d’étude qu’il envisageait de faire à bord de sa fusée pour prouver que la Terre est bien plate, annonce le portail International Business Times.

    Le cascadeur américain et partisan de la théorie de la Terre plate, Mike Hughes, a expliqué son refus de voler ce week-end à bord de la fusée qu'il a construite par le fait que les autorités américaines lui ont interdit de mener son projet à bien, indique le portail International Business Times.

    «Nous nous avons demandé s'il fallait obtenir des autorisations et les représentants du bureau [de Gestion du Territoire, ndlr] nous ont dit que nous n'aurions pas à fournir d'autres documents. Tous les grands médias du monde ont parlé de mon projet la semaine dernière. Un des hauts fonctionnaires du département [de l'Intérieur des États-Unis, ndlr] a sans doute vu ces informations et a exigé que mes activités soient « vérifiées »», a déclaré M.Hughes.

    Mike Hughes dit appartenir au groupe peu nombreux de personnes qui affirment que la Terre est plate, comme nous l'apprennent la Bible et les mythes des Grecs anciens.

    Selon eux, les clichés de la Terre pris d'appareils placés en orbite ne sont que des faux savamment exécutés qui viennent appuyer les affirmations de scientifiques comploteurs.

    Pour prouver la véracité de la théorie de la Terre plate, M.Hughes avait prévu d'effectuer le week-end dernier un voyage à bord de la fusée qu'il a lui-même construite.

     

    Parce que propulsée par de la vapeur sous pression, sa fusée est, selon ses dires, est plus écologique que les fusées du type Proton ou Saturne qui fonctionnent à l'ergol.

    D'après ses calculs, elle devait atteindre une altitude de 550 mètres et parcourir une distance d'un kilomètre à une vitesse de 1.000 kilomètres/heure. Il prévoyait de s'envoler d'un village abandonné dans le désert californien des Mojaves.

    En dépit de l'interdiction d'effectuer ce vol à laquelle il a dû se soumettre, M.Hughes reste optimiste et compte régler les dernières questions administratives d'ici à la fin de la semaine.

    Lire aussi:

    Il monte à bord d’une fusée artisanale pour prouver que la Terre est plate (vidéos)
    Face à Elon Musk et SpaceX, Roscosmos annonce la couleur
    Comment la NASA ment sur la forme de la Terre, selon un tenant de la Terre plate
    Tags:
    Théorie de la terre plate, chercheurs, documents, autorités, fusée, Proton, Terre, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik