Ecoutez Radio Sputnik
    Comment la réalité virtuelle fait progresser la medicine

    Un programme de réalité virtuelle accusé de sexisme

    CC BY 2.0 / Knight Center for Journalism in the Americas, University
    Insolite
    URL courte
    161

    Une entreprise chinoise a élaboré un casque virtuel avec une assistante virtuelle intégrée mais a dû la débrancher à cause de son comportement jugé très provocateur.

    La société chinoise Baidu, l’une des plus grandes entreprises technologiques du pays, a supprimé une assistante virtuelle de son casque VR après avoir reçu des demandes déplacées concernant ses compétences, écrit le Wall Street Journal.

    La mise sur le marché de ce casque de réalité virtuelle avec une assistante intégrée appelée Vivi a été annoncée en mars. Une jeune femme en mini-jupe et en chemise blanche aide à choisir des films et des séries à regarder. De plus, elle communique avec l’utilisateur et, selon l’entreprise, est capable de deviner son humeur par une technologie spéciale de reconnaissance.

    Outre cela, il est possible de flirter avec cette assistante et de lui demander de faire des «danses sexy». Vivi peut prononcer des phrases comme «Je suis ta copine; Tu dois m’aimer et m’adorer».

    Un correspondant de WSJ a demandé si Vivi était considérée comme un objet féminin d’objectivation sexuelle dans un espace de travail. En répondant, iQiyi a dit que pour le moment Vivi était une version beta du produit dont le but était de recueillir les réactions d’utilisateurs.

    «Qiyi a attiré l’attention des médias qui ont écrit à son sujet. C’est pour cette raison que nous avons déjà retiré Vivi des modifications à venir du programme. Veuillez nous excuser», a ajouté lentreprise.

    Lire aussi:

    L'ex-Président égyptien Mohamed Morsi est décédé lors d'une comparution au tribunal
    Ce successeur franco-hispano-allemand du Rafale a été dévoilé au Salon du Bourget (images)
    Attaque contre la Russie: le New York Times met en garde Trump après ses accusations de «haute trahison»
    Tags:
    mini-jupe, réalité virtuelle, reconnaissance faciale, cinéma, Wall Street Journal, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik