Insolite
URL courte
0 32
S'abonner

Une solution toute sauf banale a été trouvée en Chine pour traiter les excréments animaux. Et qui permet de gagner de l’argent. Des crottes de pandas sont transformées en papier de toilette. Et si on vous disait que ça coûte cher, vous en achèteriez?...

Les hommes d'affaires chinois ont finalement trouvé un moyen de faire de l'argent avec… du fumier. Ils ont en effet décidé de fabriquer du papier toilette de luxe à partir de crottes de panda.

​Les vrais fans de panda devront par contre payer pour ce papier qui coûtera jusqu'à 10 fois plus que pour le papier classique.

Les crottes des fameux ours chinois sont maintenant utilisées dans la fabrication d'une ligne de serviettes et de papier toilette. Les excréments de pandas sont collectés dans le Centre de recherche sur le Panda géant de Chengdu et envoyés à la société Sichuan Jianwei Fengsheng Paper Company.

«Les pandas obtiennent ce qu'ils veulent et nous aussi. C'est du gagnant-gagnant», a déclaré le président de l'entreprise, Yang Chaolin. La ligne «Panda poo» (littéralement «caca de panda») est déjà en vente, et si vous osez l'essayer, soyez prêt à payer 43 yuans (6,50 dollars) pour une boîte de papier, soit plus de 10 fois le coût du papier normal.

Le producteur affirme que l'article est absolument hygiénique, car les déchets subissent un processus de fabrication complexe, comprenant lavage, stérilisation à haute température et tests bactériologiques.

Un panda géant adulte produit habituellement plus de 10 kg de fumier par jour après avoir consommé jusqu'à 15 kg de bambou. Les crottes sont principalement constituées de feuilles de bambou cassées. Les transformer en tissu serait une solution parfaite pour traiter les déchets.

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
excréments, animaux, papier toilette, pandas, panda géant, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook