Ecoutez Radio Sputnik
    Un vaisseau fantôme

    Un bateau fantôme rempli d’«aliens» échoue sur une plage US

    © CC0
    Insolite
    URL courte
    2163
    S'abonner

    Perdu en mer pendant au moins six ans suite au tsunami japonais dévastateur de 2011, un vaisseau fantôme littéralement grouillant de vie a été rejeté sur le rivage dans l’État de l’Oregon.

    Un bateau de pêcheurs portant une inscription en japonais a échoué sur la plage de l'espace récréatif Arcadia Beach State, situé dans l'État de l'Oregon, relate le journal The Daily Mail. Les seules passagères présentes à bord étaient des «gourmandises précieuses», à savoir des crustacés de l'ordre de Pédonculés.

    À en croire certains experts, le bateau a probablement été maintenu à flot par le courant de Kuroshio, qui passe tout le long de la côte ouest du Japon.

    Tiffany Boothe, chercheuse au Seaside Aquarium (Oregon), qui a découvert les épaves, a de son côté affirmé qu'une tempête aurait été responsable pour avoir «libéré» le bateau des courants maritimes.

    «De grandes tempêtes, combinées avec des forts vents d'ouest, peuvent parfois déloger les débris et détritus entrainés par un tourbillon. Lorsque cela se produit, il y a également la possibilité que des débris soient laissés par un raz-de-marée», a-t-elle expliqué.

    Au demeurant, les autorités locales ont retiré début décembre le bateau de la plage et comptent probablement le détruire sous peu. Concernant le destin ultérieur des gourmandises, elles s'abstiennent pour le moment de tout commentaire. 

    Lire aussi:

    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Miss Centre-Val de Loire se moque d’elle-même après le détournement viral d’une de ses photos
    Le Pentagone réagit aux menaces turques de fermer la base aérienne d’Incirlik
    Jets de projectiles et feux d’artifice: des policiers ont été victimes d’un guet-apens dans l’Oise
    Tags:
    insolite, crustacés, vaisseau fantôme, Oregon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik