Insolite
URL courte
9010
S'abonner

Quand nous entendons l’expression «réchauffement climatique», nous imaginons des scénarios apocalyptiques qui changeraient complètement l’existence humaine. Néanmoins, ce phénomène peut avoir des conséquences moins dramatiques, mais qui toutefois influenceraient notre vie quotidienne de manière significative.

Depuis plusieurs décennies, de nombreux experts mettent en garde contre les possibles conséquences du changement climatique. Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), l'une des organisations les plus compétentes en matière de surveillance du climat, tire la sonnette d'alarme: la hausse de la température mondiale est susceptible de provoquer des cataclysmes graves, dont l'augmentation du niveau des océans. Un certain nombre d'études prédisent des conséquences moins connues mais pas moins graves pour la population de notre planète.

Les poissons seraient plus petits

Des scientifiques de l'Université de la Colombie-Britannique ont révélé une conséquence inattendue de la hausse de la température de l'océan. Selon eux, elle est susceptible de mener à la diminution de la taille des poissons de 20 à 30 pour cent. Les chercheurs canadiens indiquent qu'étant donné que les poissons sont des animaux à sang froid, ils ne peuvent pas réguler la température de leurs corps. Leur métabolisme s'accélère et ils ont besoin de plus d'oxygène qui sera insuffisant à cause du réchauffement climatique. Par conséquent, la croissance des poissons s'arrêterait.

La taille des poissons diminuerait de 20 à 30 pour cent
© Photo. Pixabay
La taille des poissons diminuerait de 20 à 30 pour cent

Il y aurait plus de requins dans les eaux baignant les pays du nord

Ces mêmes scientifiques canadiens ont dévoilé une autre conséquence du réchauffement climatique. Leurs concitoyens pourraient voir plus de requins dans leur région. William Cheung, professeur à l'Université de la Colombie-Britannique, indique que pour l'heure 14 espèces de requins sont enregistrées par le département de la Pêche et des Océans de la Colombie-Britannique, dont six (requin saumon, requin bleu, laimargue du Pacifique, roussette, aiguillat, requin-hâ) sont les plus répandus. M. Cheung fait savoir que du fait de la hausse de la température des eaux, il y apparaîtrait plus d' «espèces tropicales», parmi lesquelles le grand requin blanc. Dans le même temps, d'après cette recherche, au niveau mondial, le nombre de requins diminuerait puisque les eaux tropicales seront trop chaudes pour ces animaux.

Un grand requin blanc
© CC0 / skeeze
Un grand requin blanc

Plus de gens souffriraient d'insomnie

Une répercussion du réchauffement climatique qui est déjà ressentie par la population de notre planète est la dégradation de la qualité du sommeil. Une étude menée à l'Université de Californie à San Diego a lié ce phénomène à la hausse de la température globale. Des chercheurs américains expliquent cette corrélation par le fait que la qualité de notre sommeil dépend de la température nocturne. Plus elle est élevée, moins les gens dorment. D'après les conclusions auxquelles sont parvenus les scientifiques, le réchauffement climatique pourrait se traduire vers la fin du siècle par 700 millions des nuits sans sommeil.

La qualité de notre sommeil dépend de la température nocturne
© CC0
La qualité de notre sommeil dépend de la température nocturne

La France peut-elle perdre son titre du leader mondial du vin?

D'après les données de l'Institut de la Terre de l'Université Columbia, le réchauffement climatique peut provoquer des changements cruciaux des conditions dans les régions viticoles traditionnelles. Ce phénomène concerne donc les grands pays producteurs de vin, dont la France où la température moyenne annuelle a déjà augmenté de 1.5°C au cours du XXe siècle. Selon des chercheurs américains, si cette tendance continue, le Sud du Royaume-Uni deviendra «une nouvelle Champagne» tandis que la Chine pourra produire autant de vin que le Chili. Dans le même temps, Elizabeth Wolkovich, enseignante à l'Université d'Harvard, estime que les vignerons peuvent contrecarrer les effets négatifs du changement climatique en développant de nouveaux cépages.

Vin
© AFP 2020 Martin Bernetti
Vin

L'humanité serait privée de chocolat

Un autre aliment qui pourrait malheureusement disparaître à cause des effets du réchauffement climatique est le chocolat. Tel est l'avis de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA), qui indique que nous n'aurons plus de chocolat d'ici à 2050. Cela s'explique par le fait que la hausse des températures assèche les sols dans les principaux pays producteurs, dont la Côte d'Ivoire et le Ghana, en y détruisant l'industrie du chocolat. C'est pourquoi, des scientifiques de l'Université de Californie à Berkeley se sont associés au célèbre fabricant américain de confiseries Mars afin de développer une plante de cacao capable de survivre dans des conditions plus sèches.

Le chocolat peut disparaître d'ici 2050
© Sputnik . Movsumov
Le chocolat peut disparaître d'ici 2050

Les passagers devraient attacher leurs ceintures plus souvent

Les déplacements en avion pourraient devenir moins agréables et même insupportables pour ceux qui ont peur des turbulences. Selon des chercheurs de l'Université britannique de Reading, la fréquence des turbulences lors des vols au-dessus de l'Atlantique Nord augmentera de 180 pour cent et lors de ceux au-dessus de l'Europe, de 110 pour cent d'ici à 2050 ou 2080. Cette hausse attendue s'explique par le renforcement de l'instabilité des vents provoquée par le changement climatique. Bien que les turbulences ne soient pas dangereuses pour les avions, c'est la principale cause de blessures chez les passagers.

La fréquence des turbulences lors des vols  augmenterait suite au changement climatique
© Sputnik . Alexandr Kryazhev
La fréquence des turbulences lors des vols augmenterait suite au changement climatique

Lire aussi:

Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Tags:
avion, turbulences, vin, océan, réchauffement climatique, poisson, chocolat, Chili, Canada, Chine, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook