Ecoutez Radio Sputnik
    Boris EltsineEmmanuel Macron

    Jean-Vincent Placé dans la longue tradition des personnalités politiques éméchées (vidéo)

    © Sputnik . Alexander Makarov © AFP 2018 DOMINIQUE FAGET
    1 / 2
    Insolite
    URL courte
    13312

    Si Jean-François Placé regrette d’avoir «bu excessivement en diverses circonstances», de nombreuses autres personnalités politiques pourraient en faire autant. En effet, certaines se sont particulièrement illustrées par leur état d’ébriété plus ou moins avancé. Retour en images.

    «Les trente-sept heures de garde à vue ont eu un mérite: j'ai enfin pris le temps de réfléchir. J'ai réalisé que, dans les derniers mois, j'avais bu excessivement en diverses circonstances. Il y a eu des excès, de l'alcoolisme. J'assume le mot. C'est une maladie, l'alcoolisme», a déclaré Jean-François Placé à Paris Match.

    L'ancien président de l'Union des Démocrates et des Écologistes (UDE) a provoqué un scandale lors d'une soirée apparemment assez arrosée dans un bar parisien.

    Son taux d'alcoolémie varie d'ailleurs suivant l'enthousiasme des journalistes sur ce sujet: si Le Figaro évoque 1,16 gramme d'alcool/litre de sang, Le Point est contradictoire avec lui-même, puisqu'un article reprend le chiffre de 1,16 g/l, tandis qu'un autre mentionne 2,32 g/l. France TV info va jusqu'à 2,5 g/l.

    Quel que soit l'état d'ivresse réel de Jean-François Placé, il est loin d'être le premier homme politique à se distinguer par ses dérapages alcoolisés. Retour en images sur les moments les plus insolites.

    Boris Eltsine
    Le premier Président de la Fédération de Russie de 1991 à 1999 n'a eu de cesse de nous gratifier de moments insolites et arrosés durant toute sa carrière politique.

    Nicolas Sarkozy
    Ivre durant la conférence de presse du G8 ou simplement abasourdi? La question reste ouverte. Nicolas Hénin penche, lui, pour la seconde hypothèse. Dans son livre La France russe et le documentaire Le mystère Poutine diffusé sur France 2, il révèle que le Président serait sorti «choqué», «livide» et «K.-O. debout» à la suite d'un tête à tête avec Vladimir Poutine en marge du sommet… d'où son comportement pour le moins étrange.

    Jean-Claude Juncker
    Le président de la Commission européenne s'est notamment illustré lors du sommet de l'Union européenne à Riga (Lettonie) en 2015 où, passablement éméché, il distribuait des tapes ou plutôt des gifles amicales. Mention spéciale au «Dictateur!» pour saluer Victor Orban, actuel Premier ministre hongrois.


    (Extrait vidéo de l'émission Le Quotidien)

    François Hollande
    Le Président de la République d'alors semble avoir particulièrement bien profité du salon Vinexpo 2015. Lors de la conférence de presse qui a suivi cet événement dédié au vin, François Hollande a eu parfois un peu de mal à s'exprimer.


    (vidéo Le Parisien)

    Jean-François Placé
    On ne tire pas sur les ambulances, mais quand même.


    (Images BFMTV)

    Emmanuel Macron
    Nul ne sait si le candidat En Marche s'était donné du courage avec un petit remontant de trop pour ce meeting électoral, qui le vit s'égosiller «c'est notre projet!». Plus vraisemblablement, Emmanuel Macron a-t-il été grisé par la foule et le succès?

    (Images BFM TV)

    Néanmoins, si ces différents extraits vidéo peuvent prêter à sourire, il convient de rappeler que l'alcool peut avoir des conséquences graves sur l'organisme (fatigue, tension artérielle trop élevée, troubles du sommeil, problèmes de mémoire ou de concentration, etc.). À ce titre, l'Institut national du cancer (INCA) préconisait, dans un rapport publié en mai 2017, de ne pas consommer plus de 10 verres par semaine et de prévoir des jours sans alcool. Vous voilà prévenus.

    Lire aussi:

    Des scientifiques révèlent le lien entre le manque de sommeil et l'alcoolisme
    «Élu par effraction», «hyperactif», «figure de roi»: les piques de Hollande sur Macron
    La norme idéale de consommation d'alcool déterminée
    Tags:
    politiciens, ivresse, François Hollande, Jean-Claude Juncker, Nicolas Sarkozy, Jean-François Placé, Boris Eltsine, Emmanuel Macron
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik