Ecoutez Radio Sputnik
    Touristes

    Une étude établit le lien entre le tourisme et le changement climatique

    CC0
    Insolite
    URL courte
    692

    Mauvaise nouvelle pour les voyageurs passionnés: votre passe-temps préféré est nuisible pour notre planète. Selon les chercheurs de l’Université de Sydney, le secteur touristique représente une partie considérable des émissions du gaz à effet de serre, contribuant ainsi au réchauffement climatique.

    Une nouvelle recherche des scientifiques de l'Université de Sydney montre que le tourisme mondial a représenté huit pour cent des émissions du gaz à effet de serre en 2013. De plus, l'empreinte carbone de ce secteur ne cesse d'augmenter, passant de 3,9 à 4,5 gigatonnes de dioxyde de carbone entre 2009 et 2013. Les résultats de cette étude lors de laquelle les chercheurs ont évalué les habitudes de consommation des touristes couvrant 160 pays du monde ont été publiés le lundi 7 mai 2018 dans le journal Nature Climate Change.

    «Notre analyse constitue la première tentative d'évaluer à l'échelle mondiale le coût réel du tourisme qui inclut des biens de consommation tels que la nourriture et les souvenir. Il s'agit d'une évaluation du cycle de vie de l'empreinte carbone du tourisme mondial afin de garantir que nous ne laissions aucune influence passer inaperçue», a déclaré Arunima Malik, qui a contribué à cette étude.

    Selon les résultats de cette étude, les émissions causées par le tourisme ont été les plus hautes aux États-Unis, en Chine, en Allemagne et en Inde. Les déplacements en avion ont été à l'origine d'une partie considérable de l'empreinte carbone du tourisme, suivis par le shopping et l'industrie agroalimentaire.

    Les chercheurs, qui évaluent que vers 2025 les émissions du secteur touristique atteindront 6,5 gigatonnes par an, recommandent d'éviter autant que possible de prendre l'avion en accordant la préférence aux moyens de transport terrestres et maritimes.

    Afin de compenser l'effet négatif des vols et d'autres transports, une taxe carbone a déjà été introduite dans de nombreux pays, dont les membres de l'UE.

    Lire aussi:

    Après les dinosaures, une nouvelle grande vague d’extinctions est prévue pour bientôt
    Des scientifiques révèlent un danger inattendu du pergélisol
    Éviter une catastrophe climatique est encore possible, mais jusqu’à quand?
    Tags:
    dioxyde de carbone, chercheurs, réchauffement climatique, gaz à effet de serre, tourisme, Australie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik