Insolite
URL courte
5619
S'abonner

Les trois membres de cette famille affirment être poursuivis par un fantôme depuis six ans. Pour avoir des preuves de son «activité», ils ont installé des caméras dans leur maison à Gravesend, en Angleterre, qui ont enregistré des choses étranges, selon eux.

Après avoir mis en place des caméras partout dans leur maison, les trois membres de cette famille, Pauline, 52 ans, son mari Robert, 54 ans, et leur fils Barry, 33 ans, ont pu observer des phénomènes anormaux qui se passent autour d'eux. D'après la famille, ils partagent leur habitation avec un fantôme rendant leur vie insupportable, relate The Sun.

Comme l'affirment ces personnes, la maison est hantée par cet ectoplasme depuis déjà six ans. Les caméras montrent, d'après eux, que le fantôme bouge des tasses ou encore ferme et ouvre les portes.

«J'ai vu cet ombre trois fois dans la maison. Mais il tente de se cacher chaque fois que je le vois. Une fois, lorsque je descendais l'escalier, j'ai senti sa présence derrière moi et je me suis retourné et l'ai vu. Apparemment, ce n'était pas mon ombre, mais je ne pouvais pas comprendre ce que c'était, cela ressemblait à une masse noire», a raconté Barry à The Sun.

​Selon Pauline, la mère, la chambre de Barry pourrait être un portail.

«Je pense que c'est un moine qui hante notre maison. Je sais ce que j'ai vu. Ce n'était pas mon imagination. La chambre de Barry pourrait être un portail. Il poursuit mon fils», a-t-elle souligné.

D'après le père de famille, Robert, il a réussi une fois à prendre une photo du spectre.

Notons au passage que la véracité des enregistrements vidéo n'a pas été prouvée.

Lire aussi:

Une Chinoise venant de Wuhan dupe les autorités françaises et entre à Paris avec de la fièvre
Voici pourquoi WhatsApp n’est pas utilisé par les hauts responsables de l’Onu
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Alerte en Algérie après la réapparition du poisson lièvre
Tags:
portail, spectre, caméra, fantôme, Angleterre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik