Insolite
URL courte
237
S'abonner

Les publications privées de 14 millions d’utilisateurs de Facebook ont été disponibles pour le grand public pendant une dizaine de jours. Les spécialistes du réseau sociaux ont expliqué cet incident par un bug.

Les publications privées de 14 millions d'utilisateurs de Facebook ont été rendues publiques sans leur autorisation, informe le site d'actualités technologiques The Verge en se référant à des représentants du réseau social.

Logo de Facebook
© Sputnik . Natalia Seliverstova
Selon Facebook, c'est un bug qui a conduit au changement des paramètres de confidentialité suite auquel de nombreuses publications ont été rendues publiques à l'insu de leurs auteurs. Cette erreur s'est produite le 18 mai et a été éliminée le 22 mai. Néanmoins, les spécialistes de Facebook n'ont réussi à rétablir les paramètres initiaux que le 27 mai.

La société a envoyé des messages aux internautes touchés par ce bug, en les informant sur cet incident.

Auparavant, The New York Times avait révélé que Cambridge Analytica avait utilisé illégalement les données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook pour évaluer les préférences politiques des électeurs et mieux cibler la campagne de l'élection présidentielle de l'actuel Président des États-Unis. Le procureur du Massachusetts, Maura Healey, a adressé aux dirigeants du réseau social une lettre leur réclamant des explications et a annoncé l'ouverture d'une enquête sur Facebook et Cambridge Analytica.

Le 4 avril Mike Schroepfer, directeur de la technologie (CTO) de Facebook, avait reconnu que les données d'au moins 87 millions de profils d'utilisateurs de Facebook, principalement des résidents américains, avaient été partagées avec Cambridge Analytica.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Tags:
internautes, confidentialité des données, Cambridge Analytica, Facebook, Inc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook