Ecoutez Radio Sputnik
    La reine Elisabeth II

    Les vacances d'Élisabeth II commencent par un poney qui a déféqué sous ses pieds (vidéos)

    © AP Photo / Andrew Matthews
    Insolite
    URL courte
    751

    Une situation délicate est arrivée à Élisabeth II, en visite en Écosse. Lors d’une cérémonie du Régiment royal d'Écosse organisée en l’honneur de la reine, un poney appelé Cruachan IV s’est soulagé tout près d’elle en la forçant à se pincer le nez à cause de l’odeur nauséabonde, peut-on voir sur des vidéos et des photos publiées sur Internet.

    Vous souvenez-vous du poney Cruachan IV, la mascotte du Régiment royal d'Écosse qui a grignoté les fleurs d'Élisabeth II l'année dernière?

    La reine et l'animal se sont de nouveau retrouvés nez-à-nez le 6 août lors d'une cérémonie à laquelle la souveraine a participé au château de Balmoral, dans le nord-est de l'Ecosse.

    Alors que les membres du Régiment royal d'Écosse se sont alignés pour saluer leur reine, Cruachan IV s'est fortement soulagé quelque instants seulement avant qu'Élisabeth II ne s'approche de lui, peut-on voir sur plusieurs vidéos et photos publiées sur Internet.

    En s'arrêtant devant l'animal, la reine a dû se pincer le nez avec les doigts pour éviter l'odeur irrespirable, tandis que le poney semblait indifférent à cet incident.

    Le 6 août, la reine est arrivée au château de Balmoral, sa résidence d'été située en Écosse, pour y passer ses vacances.

    L'année dernière, lorsque la souveraine a assisté à une cérémonie au château de Stirling, en Écosse, Cruachan IV a essayé de manger les fleurs qu'Élisabeth II tenait dans les mains en la poussant à les cacher derrière son dos.

     

    Lire aussi:

    Cette tradition royale que Meghan Markle ne peut arrêter
    Trump arrive en retard chez la reine d’Angleterre… et semble la perdre de vue!
    Trump vend la mèche pour la conversation avec Elisabeth II et… défie le protocole
    Tags:
    poneys, animaux, reine Elisabeth II, Écosse, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik