Insolite
URL courte
492
S'abonner

Dans une vidéo dramatique, la tempête Ali a fait se balancer un avion sur la piste d’atterrissage. Malgré les images à glacer le sang, les pilotes assurent que la situation ne présentait pas de danger.

Une vidéo montrant un avion de Ryanair battu par les vents de la tempête Ali alors qu'il tentait de décoller de l'aéroport de Birmingham a fait le tour de la Toile, relate The Independent.

L'avion à destination d'Alicante aurait effectué une «gigue irlandaise» après que sa tentative de partir en douceur a été annulée par des vents violents. Il a subi les conséquences de la tempête qui a provoqué des perturbations de la circulation au Royaume-Uni.

Dans la vidéo, on peut voir l'avion osciller vers la gauche alors que les roues avant et droites quittent le sol. L'avion bascule ensuite vers la droite lorsque les roues de gauche quittent le sol.

Après un départ maladroit, l'avion a pu finalement décoller.

La British Airline Pilots' Association (Balpa) a insisté sur le fait que le basculement de l'avion n'était pas dangereux, bien que le spectacle puisse donner des frissons. «Les pilotes sont spécialement formés pour piloter des aéronefs dans toutes les situations dans lesquelles ils pourraient être appelés à opérer, y compris par vents forts», a assuré un porte-parole de l'association des pilotes.

Ryanair a confirmé que le vol se poursuivait «sans incident».

Malgré des températures exceptionnellement douces au Royaume-Uni, le mois dernier a été marqué par des conditions météorologiques défavorables pour les voyageurs à destination et en provenance du Royaume-Uni.

La tempête Ali a entraîné l'annulation de vols et de trains dans tout le pays.

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
tempête, vidéo, avion, Ryanair, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook