Ecoutez Radio Sputnik
    Un chien guide, image d'illustration

    En Israël, un chien guide d'aveugle aide un officier à exercer ses fonctions

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Insolite
    URL courte
    7117
    S'abonner

    Aveugle de naissance, Hila Mauda rêvait de faire son service militaire dans l’armée israélienne. Elle a réalisé son rêve et maintenant elle se rend tous les jours au travail accompagnée de son fidèle chien guide Niels qui ne la quitte jamais.

    Le chien guide d'aveugle Niels va au travail tous les jours avec sa maîtresse, Hila Mauda, une Israélienne de 24 ans, officier du bureau du procureur militaire israélien, selon Ynet.

    La jeune femme est aveugle de naissance, mais cela ne l'a pas empêchée d'obtenir son diplôme avec mention à la faculté de droit et d'aller ensuite servir dans les forces de défense israéliennes (FDI) auprès du parquet de l'armée. Son fidèle chien Niels, âgé de trois ans, se rend régulièrement au travail avec elle.

    Selon la publication, il occupe une responsabilité importante en tant qu'officier accompagnant du procureur militaire des forces aériennes de l'armée israélienne, tous les chiens ne méritent pas cet honneur.

    Comme toutes les filles de son âge, Hila est allée faire son service militaire dans l'armée, puis a obtenu son diplôme d'officier et a été envoyée au bureau du procureur militaire de l'armée de l'air.

    «Il était toujours clair pour moi que j'irais faire mon service. Le service militaire me donne beaucoup, je ne vois aucune raison de le refuser. […] Je ne laisse pas mon handicap me gêner, je ne le laisse pas influencer ma vie quotidienne», a déclaré Hila Mauda.

    Même à l'école, elle savait qu'elle ne renoncerait pas au service militaire. À la maison, elle a pris des cours de droit hébreu, puis a commencé à étudier le droit à l'université, comme l'écrit le journal. À part conduire une voiture, Hila peut tout faire comme un simple voyant.

    Tags:
    aveugles, chiens, armée, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik