Ecoutez Radio Sputnik
    L'huile de noix de coco (image d'illustration)

    Une publicité chinoise promettant des seins plus gros sous le feu des critiques (vidéo)

    © CC0 / monicore
    Insolite
    URL courte
    124
    S'abonner

    Des internautes chinois s’en sont pris à une publicité pour la boisson Coconut Palm, selon laquelle sa consommation contribuerait à l'augmentation mammaire.

    La publicité dépeint des jeunes filles en décolleté courant sur une plage. Les slogans de cette campagne sont les suivants: «Boire quotidiennement de grandes quantités de lait de coco peut augmenter la taille des seins» et «Leurs courbes exciteront les gens, ils seront plus blancs et plus ronds».

    La vidéo, qui a attiré l'attention du South China Morning Post, est disponible sur YouTube.

    Les internautes ont critiqué son caractère grotesque.

    «Quand j'ai vu la publicité pour la première fois, je pensais qu'elle était photoshopée. Ce n'est que maintenant que j'ai réalisé que c'était vrai et que ce n'était pas une blague», a déclaré un commentateur.

    Beaucoup ont soutenu que les promesses du fabricant étaient invraisemblables.

    «Cette ancienne marque existe depuis de nombreuses années et elle doit encore le faire», ont-ils écrit.
    Suite à ces remous, un porte-parole de la société a déclaré qu'une enquête avait été ouverte.

    En 2017, la marque avait déjà été mêlée à un scandale publicitaire similaire. Pour promouvoir une boisson au jus de papaye, le fabricant avait publié une vidéo dont l'héroïne expliquait qu'elle avait obtenu sa silhouette parfaite grâce à ce breuvage.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Le Kremlin dévoile qui a interrompu le tête-à-tête entre Poutine et Zelensky à Paris
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Végane depuis cinq ans, elle mange de la viande et s’étonne des résultats
    Tags:
    seins, critiques, noix de coco, lait, publicité, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik