Ecoutez Radio Sputnik
    Apple iPhone X

    Un «iPhone» de l'âge de bronze découvert dans un tombeau en Grande-Bretagne

    © AP Photo / Charles Rex Arbogast
    Insolite
    URL courte
    21853

    Êtes-vous sûrs que les premiers iPhone, aujourd’hui si indispensables, sont apparus au XXIe siècle? Oui et non. Après que des archéologues ont retrouvé un couteau enfoui avec les restes d'une femme enterrés il y a 4.000 ans, ils ont conclu que l’artefact découvert présentait à l’époque une grande valeur, comme le fameux smartphone de nos jours.

    Les archéologues ont étudié un couteau enfoui avec les restes d'une femme enterrés il y a 4.000 ans dans une tombe sous un pub anglais. Selon les experts, la possession de cet artefact à l'époque est semblable à celle de l'iPhone de nos jours en raison de sa valeur, comme l'écrit le journal Mirror.

    Cet artefact a été initialement découvert par des constructeurs qui sont tombés sur une grande dalle de pierre alors qu'ils creusaient des tranchées pour un nouveau système de dérivation des eaux dans un hôtel de Wooler en Angleterre.

    Les experts ont constaté que le couteau en silex était toujours aiguisé et constituait un important outil polyvalent utilisé pour la chasse, le dépeçage des carcasses et la découpe des légumes. Il a été mis dans la tombe afin d'aider la personne décédée dans sa vie après la mort, selon les croyances des peuples anciens.

    Selon l'archéologue Roger Micket, cité par Mirror, «aujourd'hui, si un incendie se déclare à la maison, vous allez sauver tout d'abord votre téléphone». C'est pour ça que l'artefact trouvé est comparé à l''iPhone d'aujourd'hui».

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    artefact, arme blanche, archéologie, iPhone 6, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik