Insolite
URL courte
0 120
S'abonner

Un petit hippopotame d'humeur folâtre a affronté un crocodile avant de s’attaquer à un buffle. La scène a été immortalisée dans le parc Kruger par un groupe de touristes qui semblait beaucoup s’amuser.

Dans le parc national Kruger, en Afrique du Sud, la nature a offert un spectacle peu commun à un groupe de touristes. Les protagonistes? Un bébé hippopotame, de gros crocodiles et un buffle.

Rainer Mauthe, propriétaire d'une ferme proche de la réserve, raconte qu'il a accompagné ses amis contempler la savane et ses habitants. Le groupe s'est arrêté à Sunset Dam, terrasse parfaitement située pour admirer les animaux sauvages fréquemment de passage dans ces lieux. C'est là que les touristes ont pu filmer une scène pour le moins étonnante.

«Soudainement, un jeune hippopotame effronté est sorti de l'eau et a commencé à courir après les crocodiles. On aurait dit qu'il voulait juste jouer un peu», a raconté Rainer Mauthe à Latestsightings.com.

Enquiquiné par le mammifère, le crocodile s'est précipité dans l'eau. Les autres sont restés sur le rivage, impassible et apparemment non disposés à jouer.

«C'était tellement drôle de voir ce petit s'amuser avec les crocodiles. Finalement, il a décidé de tenter sa chance avec un buffle venu s'abreuver», poursuit l'homme.

Le bébé hippopotame s'est alors approché du buffle, mais celui-ci ne s'est pas laissé faire par le mammifère qu'il a remis à sa place.

«Il semblait apprécier le buffle, mais la chance a tourné lorsque le buffle l'a chassé dans l'eau. Il a vite décidé de retourner chez maman!», résume Rainer Mauthe. 

Lire aussi:

Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
«Je n’avais jamais vu ça»: les gendarmes cassent à coups de hache des appareils des organisateurs du «teknival» de Redon
Touristes russes arrêtés au Tchad: le gouvernement a «commis une erreur» – exclusif
Tags:
touristes, buffles, crocodiles, hippopotame, animaux, Afrique du Sud
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook