Insolite
URL courte
1231
S'abonner

Un homme de 18 ans, déclaré mort dans un hôpital, s’est réveillé lors de sa cérémonie funéraire dans un village de l’État indien de Telengana.

Les proches de Gandham Kiran, 18 ans, étaient en train de préparer son enterrement lorsque la mère du jeune homme a aperçu des larmes aux coins de ses yeux, rapporte le quotidien Hindustan Times.

Gandham avait été hospitalisé le 26 juin, souffrant d’une température élevée et de vomissements, avant d’être diagnostiqué d’une forme grave d’hépatite. Deux jours plus tard, son état s’est aggravé et il a été transféré dans un hôpital privé. C’est là-bas qu’il est tombé dans le coma et que les médecins l’ont déclaré mort.

Sa mère l’a ramené à la maison, sans pour autant le débrancher du respirateur artificiel pour que le jeune homme puisse faire son dernier souffle chez lui. Et c’est à la maison que la mère de Gandham a vu des larmes dans les yeux de son fils. Elle a immédiatement appelé les médecins.

Une fois sur place, ils ont détecté des pulsations cardiaques chez le jeune homme, qui a été renvoyé à l’hôpital. Trois jours plus tard, il avait repris conscience et commençait même à parler «à voix basse», selon ses proches. Le 7 juillet dernier, il a regagné sa maison depuis laquelle il poursuivra son traitement.

Lire aussi:

«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
«Lâches», «sans-c***lles»: Brigitte Bardot s’en prend au gouvernement et se dit «écœurée» par l’état de la France
Le directeur du FBI désigne le pays qui représente «la plus importante menace» pour les USA
Tags:
décès, hôpital, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook