Insolite
URL courte
262278
S'abonner

«Pas de moulins à vent, pas de sabots, ce n'était pas la Hollande que je connais!» Des passagers d’une croisière, qui s’attendaient à un voyage vers des «joyaux non découverts», ont décidé de se mutiner et de rester dans leurs chambres, se disant déçus par leur voyage.

Les passagers du navire de croisière Balmoral ont décidé de monter une mutinerie contre l'équipage et le capitaine en raison des terribles conditions de leur voyage, refusant d'obéir aux ordres et de quitter leurs chambres, raconte le Daily Mail.

En cause: le trajet du voyage. Les touristes se sont vus promettre des «joyaux non découverts» mais ont finalement été emmenés, par exemple, à Great Yarmouth, port industriel britannique, alors même que de nombreux passagers venaient justement de là-bas pour cette croisière.

Une autre escale s’est faite dans le port français de Dunkerque, à côté duquel se trouve un camp de migrants clandestins. Le port industriel d'Amsterdam, IJmuiden, à côté d’une aciérie, a également exaspéré les touristes.

La seule ville intéressante visitée par les touristes, Anvers, n’a pas non plus impressionné les voyageurs.

«Pas de moulins à vent, pas de sabots, ce n'était pas la Hollande que je connais!», a déclaré une passagère au média.

Le Daily Mail précise que le coût de ce voyage était de 1.400 livres sterling (1.585 euros) pour 11 nuits.

Un représentant de l’opérateur Fred. Olsen Cruise Lines a regretté que certains n’aient pas aimé la croisière et a assuré qu'il avait quand même reçu des commentaires positifs.

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Élections présidentielles en Biélorussie: les premières estimations tombent
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
L'explosion à Beyrouth a engendré un cratère de 43 mètres de profondeur - images
Tags:
Dunkerque, France, Pays-Bas, équipage, passager, bateau de croisière
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook