Ecoutez Radio Sputnik
    Arbres

    «Tuez-le immédiatement»: un poisson capable de vivre sans eau sème la panique aux USA - photo

    CC0 / Free-Photos
    Insolite
    URL courte
    184719
    S'abonner

    Le département des Ressources naturelles de Géorgie, aux États-Unis, vient de diffuser un message d’urgence: si vous attraper le poisson à tête de serpent, tuez-le immédiatement. Ce dernier, originaire d’Asie et capable de survivre pendant plusieurs jours sur terre, a été détecté dans le comté de Gwinnett, rapportent des médias américains.

    Le poisson à tête de serpent a été repéré en Géorgie, aux États-Unis, pour la première fois, et a fait régir le département des Ressources naturelles qui a mis en garde la population via un communiqué: «Tuez-le immédiatement».

    «Si vous trouvez le poisson à tête de serpent en Géorgie, tuez-le immédiatement et contactez l’office régional du département des Ressources naturelles», indique le tweet.

    ​Le poisson à tête de serpent, ou channidae, est originaire d’Asie. Il dispose d’un corps allongé, d’une peau visqueuse et d’une bouche avec des dents. Ce prédateur qui se nourrit de petits animaux est capable de respirer sur la terre et de se déplacer presque comme un serpent, ce qui inquiète certains spécialistes, précise la presse américaine.

    La tête-de-serpent est considérée comme une espèce envahissante parce qu’elle pénètre dans un écosystème qui n’est pas capable de la contrôler. Une fois sur terre, elle peut se reproduire très rapidement.

    «Je n’ai jamais entendu un poisson faire ça»

    Le pêcheur qui a découvert le poisson est revenu en détails sur cette «rencontre».

    «Je ne me serais jamais attendu à voir ça en Géorgie. Quand je l’ai vu, il était littéralement en train de percuter la souche d’un arbre […]. Je pouvais l’entendre inspirer l’air, ce qui est très bizarre. Je n’ai jamais entendu un poisson faire ça», raconte le pêcheur.

    Tags:
    panique, poisson, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik