Ecoutez Radio Sputnik
    un chat dans une valise (image d'illustration)

    Un couple interpellé à l’aéroport à cause d’une découverte étrange faite dans la valise - photo

    CC0 / Alexas_Fotos
    Insolite
    URL courte
    11504
    S'abonner

    Des agents de contrôle ont été surpris de découvrir un chat dans le bagage à main d’un couple britannique qui était sur le point de prendre l’avion pour New York. L’animal s’était glissé dans la valise sans qu’ils s’en aperçoivent.

    Un couple britannique a été interpellé à la suite d’un contrôle de sécurité à l'aéroport de l'île de Man car dans l’un de ses bagages à main le personnel a découvert un chat, relate Metro.

    Selon le média, les conjoints partaient en voyage à New York pour fêter l’anniversaire de l’un d’eux. Pourtant, ils ont été emmenés dans une salle d’interrogatoire après que les agents de l’aéroport ont détecté un «objet» étrange dans un bagage à main. Inquiets, ils ne comprenaient pas ce qui se passait et pourquoi ils avaient été arrêtés.

    «La sécurité de l'aéroport était très perplexe et nous a demandé à maintes reprises si le sac était à nous. Nous n'avions aucune idée de ce qu'il pouvait bien contenir», ont raconté à Metro les Britanniques.

    Il s’est avéré qu’il s’agissait de l’un des chats du couple. Tandis que la valise avait été laissée presque vide pour y mettre des achats faits à New York, l’animal de compagnie aurait décidé de s’y cacher sans qu’ils le remarquent.

    «Notre bagage à main ne contenait pas grand-chose parce que nous voulions faire du shopping et ramener des choses au retour. Mais Candy [le nom du chat, ndlr] avait d'autres projets. Il a dû se faufiler dans le sac avant que nous partions pour l'aéroport. Nous ne l'avons pas du tout entendu ou senti durant le trajet», ont-ils expliqué.

    Suite à cet incident, les époux ont pu continuer leur voyage. Quant au chat, il a été récupéré par un proche.

    Tags:
    interpellation, New York, contrôle des bagages, bagages, aéroport, contrôle, chats, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik