Ecoutez Radio Sputnik
    Homme de Neandertal

    L’extinction de l'Homme de Néandertal désormais expliquée par la science

    © AP Photo / Martin Meissner
    Insolite
    URL courte
    23834
    S'abonner

    Des chercheurs néerlandais ont construit des modèles qui imitent le développement d'une population néandertalienne. Ils en ont conclu que les Néandertaliens avaient disparu pour des raisons démographiques. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue PLOS ONE.

    Une équipe de chercheurs néerlandais dirigée par Krist Vaesen de l'Université de technologie d'Eindhoven a découvert que des raisons démographiques étaient à l’origine de la disparition de la population de Néandertal il y a environ 40.000 ans, et non la confrontation avec l’homme moderne, indiquent les résultats de l’étude publiés dans la revue PLOS ONE.

    Les résultats des études génétiques montrent que la population néandertalienne n’était constituée que d’environ 4.000 individus avant l'arrivée de la population moderne en Europe. En outre, ils étaient répartis en plusieurs petits groupes éloignés loin les uns des autres.

    Les auteurs ont développé des modèles de population pour simuler le développement de la population néandertalienne comprenant 50, 100, 500, 1.000 ou 5.000 personnes sur une période de 10.000 ans. Les résultats mettent en lumière que la dégénérescence de populations aussi réduites a été causée par des facteurs démographiques internes, tels que la consanguinité, l'effet Allee (relation positive entre la taille de la population et son taux de croissance) et l'influence de fluctuations aléatoires annuelles de la fécondité, de la mortalité et de la répartition de sexes.

    Une combinaison fatale

    La consanguinité n'est une cause de dégénérescence déterminante que pour la plus petite population, alors que l'effet Allee est capable d’entraîner l'extinction de populations allant jusqu'à 1.000 individus. Cependant, les deux phénomènes, combinés à des fluctuations démographiques aléatoires, pourraient bien avoir provoqué un déclin de la population de plusieurs milliers d'individus.

    Dans leurs modèles, les chercheurs n'ont pas pris en compte l’impact exercé par l’homme moderne qui pourrait avoir renforcé la consanguinité et l'effet Allee.

    Selon les auteurs, la disparition des Néandertaliens n'est associée qu'au petit nombre de leurs populations. Même s'ils étaient semblables aux hommes modernes dans leurs caractéristiques cognitives, sociales et culturelles, et même en l'absence de concurrence entre espèces, les Néandertaliens étaient inévitablement confrontés au risque d’extinction.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    De minuscules «koalas» trouvés sur les coussinets de chiens envahissent la Toile – photos
    Incident en coulisses de Miss France: une candidate évacuée de la scène en larmes
    Végane depuis cinq ans, elle mange de la viande et s’étonne des résultats
    Tags:
    extinction, Europe, Pays-Bas, homme de Neandertal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik