Insolite
URL courte
Par
3232
S'abonner

Pour vérifier la véracité des rumeurs accusant des phoques de voler les prises des pêcheurs à la senne, ce Russe habitant l’île de Sakhaline a utilisé un drone qui a filmé les mammifères sur les lieux du crime.

Comme le prouve cette vidéo réalisée par un drone, des phoques qui peuplent les eaux de l’île de Sakhaline, en Extrême-Orient russe, ne se donnent parfois pas la peine d’aller chasser le poisson dans les fonds marins mais se servent directement dans les sennes chargées de saumons une fois que les pêcheurs baissent la garde.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Сергей Любаченко (@sergey_lyubachenko)

D’après Sergueï Lyoubachenko, l'auteur de la vidéo, il a mené des observations sur cinq sennes pendant six jours. Bien que ces animaux soient assez craintifs et d’habitude ne s’approchent même pas des sennes qui sont attachées aux bateaux en l’absence des pêcheurs, ils ne se sont pas fait attendre. Le deuxième jour d’observation, l'homme a obtenu de premières images.

«Un phoque n'attend pas qu’un poisson entre dans une senne, il le chasse là où il le trouve. Sur les 5 sennes, il n'y a que deux où des phoques se sont introduits. Ces sennes étaient situés à proximité des lieux qu’ils fréquentent habituellement», a-t-il précisé.

Il a également écrit que pendant ses observations, il avait entendu des bruits qui ressemblaient à ceux produits soit par une arme à feu, soit par un pétard. «Donc, il y a une lutte pour les prises» entre les phoques et les pêcheurs, a-t-il constaté avant d’ajouter qu’en fin de compte, il est difficile de dire qui vole le poisson à qui.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
poisson, Sakhaline, Russie, phoque
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook