Insolite
URL courte
192110
S'abonner

Alors que l’Iran fait tout son possible pour mettre au point un vaccin contre le Covid-19, un ayatollah influent tient des propos pour le moins déroutants. Très sérieusement, il assure que le vaccin anti-Covid transforme les gens en «homosexuels».

Un ayatollah iranien, Abbas Tabrizian, donne sans rire son opinion concernant la vaccination: il est sûr que le vaccin anti-Covid a un grave effet secondaire. En effet, d’après lui, après une injection, les vaccinés deviendraient… homosexuels!

«Ne vous approchez pas de ceux qui ont déjà reçu une dose de vaccin anti-Covid. Ils sont devenus homosexuels», écrit ce religieux sur sa chaîne Telegram. Cette publication a ensuite été supprimée, mais des captures d’écran subsistent. Plus de 200.000 personnes y sont abonnées.

Néanmoins, ce religieux tient ses partisans en haleine concernant le type de vaccin anti-Covid capable de transformer les hommes en homosexuels.

«Des bêtises»

«Le clergé iranien souffre d’un manque de connaissances et d’humanité», réagit auprès du Jerusalem Post une dissidente iranienne Sheina Vojoudi.

Selon elle, «dans la propagation de ces bêtises son objectif est de faire que les gens aient peur d’aller se faire vacciner».

Ce n’est pas le premier coup d’éclat de Tabrizian sur Internet. En janvier 2020, il avait brûlé, en présence de ses fidèles, des copies du livre Les principes de la médecine interne, de Harrison, une des sources de référence en matière de médecine.

En février 2020, au début de l’épidémie due au coronavirus, Tabrizian avait publié sur son compte Telegram ses conseils pour éviter d’attraper le coronavirus. Il préconisait notamment de se brosser les cheveux, de manger de l’oignon ou d’utiliser de l’huile de violette sur du coton comme suppositoire avant de s’endormir.

Lire aussi:

La situation «dramatique» en outre-mer est «un avant-goût de ce qui risque de se passer en métropole»
Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Un film US anti-avortement diffusé par C8 suscite une polémique, deux doubleurs refusant de participer
Tags:
Iran, Covid-19, vaccination, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook