Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le président du Conseil des muftis de Russie exhorte à empêcher un conflit entre civilisations

    International
    URL courte
    0 1 0 0
    ANKARA, 8 février - RIA Novosti. Le président du Conseil des muftis de Russie Ravil Gaïnoutdine exhorte à empêcher que le conflit provoqué par la publication dans certains journaux européens de caricatures de Mahomet ne dégénère en conflit généralisé entre civilisations.

    "Les manifestations de protestation dans différents pays ne doivent pas s'accompagner de morts et de destructions et, par cela même, dégénérer en haine entre les hommes", a-t-il indiqué à Ankara répondant à une question de RIA Novosti.

    Les manifestations qui se sont déroulées dans les pays islamiques en signe de protestation contre la publication de caricatures de Mahomet suffisent pour comprendre à quel point la paix est fragile aujourd'hui, a dit le président du Conseil des muftis de Russie.

    "Je pense que les mesures prises par les pays qui ont rappelé leurs diplomates, fermés leurs ambassades ou boycottent les produits des pays européens où ces caricatures ont été publiées suffisent à faire comprendre au monde à quel point la paix est fragile. Et on ne doit pas la perturber en insultant les sentiments religieux", a indiqué Ravil Gaïnoutdine.

    "On ne doit pas tourner en dérision ou insulter les sentiments des croyants. J'ai en vue non seulement l'Islam mais aussi les autres religions. Pour tout croyant, les valeurs spirituelles sont sacrées", a expliqué le président du Conseil des muftis de Russie.

    "Je pense que les Musulmans ont suffisamment manifesté leur émotion et il importe aujourd'hui de ne pas nuire aux bons rapports entre civilisations", a-t-il ajouté.

    "Un jour ou l'autre, les guerres politiques, d'agression et territoriales prennent fin, les dirigeants des pays trouvent des compromis et signent des accords de paix. Mais les guerres de religion et les conflits de civilisations durent des siècles. On ne saurait admettre que les religions soient en guerre, que la haine et l'intolérance les opposent", a souligné le président du Conseil des muftis de Russie.

    L'Islam, en Russie, a toujours été tolérant. "Avec nos frères chrétiens, juifs et bouddhistes, nous avons toujours édifié des rapports de fraternité fondés sur le respect mutuel. Nous espérons que la société russe suivra toujours dans son développement le chemin de la tolérance, du respect des cultures, des traditions et des religions des peuples qui la composent", a encore noté Ravil Gaïnoutdine qui s'entretient à Ankara avec les responsables de la Direction turque pour les Religions.

    Lire aussi:

    «L’Occident devrait suivre l'exemple du modèle unique de la société russe»
    Les pauvres doivent-ils faire le Ramadan? Des Égyptiens s’interrogent
    Syrie: le «grand Mufti» de Daech tué par la coalition
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik