Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis

    Varoufakis: le pire est à venir si Syriza disparaît

    © REUTERS / Marko Djurica
    International
    URL courte
    Situation économique en Grèce (112)
    0 444
    S'abonner

    Le ministre grec des Finances insiste sur la nécessité de mettre fin à "cette austérité punitive et insensée".

    Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis a mis en garde, mercredi dans Charlie Hebdo, contre "le pire" qui pourrait arriver si l’Europe tentait "d’abattre des gouvernements progressistes " comme celui d’Athènes.

    "Si les gouvernements pro-européens et démocratiques tels que celui auquel j’appartiens sont asphyxiés, et si les gens qui les ont élus sont poussés au désespoir, les seules personnes à bénéficier de cette situation seront les fanatiques, les racistes, les nationalistes, et tous ceux qui vivent de la peur et de la haine", a prévenu M.Varoufakis, fer de lance anti-austérité du nouveau gouvernement de gauche radicale Syriza.

    Les réunions de l'Eurogroupe n'ont pas émoussé la morgue du ministre grec des Finances. Dans une interview accordée à Charlie Hebdo, paru ce mercredi, Yanis Varoufakis livre un nouveau réquisitoire contre la politique économique de l'Union européenne et l'austérité qu'elle impose à la Grèce.

    Il est selon lui impératif aujourd'hui de mettre fin à "cette austérité punitive et insensée", la seule façon de permettre à la Grèce de rembourser ses créanciers étant selon lui "de faire en sorte qu'elle connaisse à nouveau la prospérité".

    Quoi qu'il en soit, la Grèce s'est engagée la veille à lancer plusieurs réformes afin d'accroître ses ressources. Il s'agit notamment de renforcer la lutte contre la fraude, l'évasion fiscale et la contrebande.

    Dossier:
    Situation économique en Grèce (112)

    Lire aussi:

    Grèce: conditions de la "troïka" pour prolonger le financement
    Hollande: pas de scénario de sortie de la Grèce de la zone euro
    Syriza dévoile les vices de la construction européenne
    Grèce: le modèle européen selon Alexis Tsipras
    Tags:
    Charlie Hebdo, Syriza, Yanis Varoufakis, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik