Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin de Moscou

    Moscou dit à l'Occident: "Cela suffit!"

    © Sputnik . Evgeniya Novozhenina
    International
    URL courte
    0 32713

    Après 23 ans de complaisance à l'égard de l'Occident, la Russie a adopté une politique indépendante, ce qui n'a pas tardé à provoquer la colère de Washington et de Bruxelles, constate le journaliste britannique Peter Hitchens.

    Plus la politique extérieure de Moscou est indépendante et plus l'Occident la considère comme une agression, affirme le journaliste britannique Peter Hitchens sur les pages du Spectator

    "Moins la Russie est docile et plus sa politique est considérée comme une agression", indique-t-il dans son article intitulé "Ce n'est pas Poutine qui bâtit un empire, mais l'Otan". 

    Après avoir constaté que certains territoires de l'URSS font actuellement partie de l'Union européenne, le journaliste en vient logiquement à demander: "Laquelle de ces puissances s'élargit?"

    "La nouvelle guerre froide a commencé en 2011, après que M. Poutine eut osé déjouer les plans de l'Occident et de l'Arabie saoudite en Syrie", estime l'analyste.

    Selon lui, ni Washington, ni Bruxelles n'ont prévu la réaction violente de la Russie à la décision de l'Ukraine de signer un accord d'association avec l'UE et au coup d'Etat à Kiev qui a renversé le président légitimement élu Viktor Ianoukovitch. 

    "Après 23 ans de complaisance à l'égard de l'Occident, Moscou a finalement dit: cela suffit!", conclut Peter Hitchens.

    Lire aussi:

    Ukraine: l'Europe paie le prix de la mégalomanie américaine
    Stoltenberg: "L'Otan ne cherche pas la confrontation avec la Russie"
    L’UE entre vassalisme et bon sens
    Tags:
    OTAN, Union européenne (UE), Peter Hitchens, Viktor Ianoukovitch, Vladimir Poutine, Occident, Arabie Saoudite, URSS, Syrie, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik