Ecoutez Radio Sputnik
    Sniper, Tal Tamr, Hassakeh, Syria

    Diplomate syrien: les doubles standards de l'Occident encouragent le terrorisme

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    1353
    S'abonner

    Selon l'ambassadeur de Syrie en Russie, les pays occidentaux ne veulent pas renoncer à leur politique coloniale qui coûtera cher à l'humanité.

    La politique occidentale de deux poids deux mesures ne fait qu'encourager la propagation du terrorisme, a déclaré mercredi à Moscou l'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad.

    "Les pays membres de l'Otan dirigés par les Etats-Unis s'ingèrent dans les affaires intérieures des pays de la région sous prétexte d'y apporter la liberté et la démocratie. Mais pourquoi se conduisent-ils autrement en Ukraine et à Bahreïn où ils aident les régimes en place à réprimer la liberté d'expression? (…) Les pays qui luttent contre le terrorisme, avant tout la Syrie, le font avec le soutien de leurs amis, comme la Russie et l'Iran, et au nom du monde entier. La politique de deux poids deux mesures ne fera qu'encourager la propagation du terrorisme", a indiqué l'ambassadeur.

    "Le danger ne cessera d'augmenter jusqu'à ce qu'on arrive à contenir les pays qui soutiennent le terrorisme. Aucun pays n'est à l'abri du terrorisme. On ne peut pas l'associer à une confession. C'est une doctrine politique", a estimé M.Haddad.

    D'après M.Haddad, "le printemps arabe n'a pas été un printemps, mais un incendie arabe, un ouragan proche-oriental qui dévaste toujours la région" et dont les conséquences se feront sentir pendant des années.

    Selon le diplomate syrien, "tout ce que les médias disent sur la création d'une coalition antiterroriste sous l'égide des Etats-Unis, représente en fait une guerre par le biais du terrorisme. C'est la politique des pays occidentaux qui ne veulent pas renoncer à leur politique coloniale. Cette politique se soldera par un échec après que l'humanité aura payé un prix trop fort", a conclu le diplomate.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Lutte antiterroriste: l'UE veut poursuivre la coopération avec la Russie
    Syrie: la lutte contre l'EI prioritaire, pas le départ d’Assad (Lavrov)
    Proche-Orient et Charlie Hebdo: Assad pointe la responsabilité de l'Europe
    Tags:
    terrorisme, OTAN, Riad Haddad, Occident, Bahreïn, Proche-Orient, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik