International
URL courte
Opération militaire au Yémen (2015) (122)
0 133
S'abonner

Le chef du bureau politique du mouvement rebelle Ansar Allah appelle à "mettre fin à l'agression".

Les Houthis yéménites se déclarent prêts à se mettre à la table des négociations si la coalition internationale dirigée par l'Arabie saoudite cesse ses frappes aériennes dans le pays.]

"Nous restons attachés à notre position selon laquelle un dialogue est nécessaire, et nous exigeons toujours un dialogue en dépit de tout ce qui s'est produit dans le pays", a déclaré le chef du bureau politique du mouvement rebelle Ansar Allah Salih as-Sammad cité par les médias européens.

"Nous appelons à mettre fin à l'agression et à s'asseoir à table des négociations dans un délai fixé (…) tandis que tout acteur régional ou international qui n'adopte pas une position agressive à l'encontre du peuple yéménite pourra observer le dialogue", a déclaré M.Sammad.

Auparavant, M.Sammad a indiqué à l'agence RIA Novosti que les insurgés houthis excluaient la possibilité de négocier avec le président yéménite en fonction Abd-Rabbu Mansour Hadi, qui avait fui le Yémen pour se réfugier en Arabie saoudite.

Le conseiller de M.Hadi, Ahmed Awad ben Moubarak, a pour sa part déclaré que le président ne négocierait pas avec les Houthis tant que ces derniers ne déposeraient pas les armes.

Fin mars, la coalition réunissant l'Arabie saoudite et d'autres pays du Golfe a lancé une opération militaire contre les rebelles chiites Houthis qui contrôlent la majeure partie du territoire yéménite. La coalition a effectué des frappes aériennes contre l'aéroport de Sanaa, capitale du pays, et sur certains sites militaires.

Dossier:
Opération militaire au Yémen (2015) (122)

Lire aussi:

Diplomate russe: Moscou ne livre pas de "matériel militaire" aux houthistes
Attaque contre le consulat russe au Yémen: Moscou accuse la coalition arabe
Expert: les USA remercient l’Egypte pour son engagement au Yémen
Riyad: les Houthis n'ont pas réussi à tirer un seul missile balistique
Tags:
Ansarullah, Houthis, Ahmed Awad ben Moubarak, Salih as-Sammad, Abd Rabbo Mansour Hadi, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook