International
URL courte
0 751
S'abonner

Les relations entre le président et les nationalistes en Ukraine ne sont pas au beau fixe, mais ces derniers possèdent des positions solides au sein de la société.

Le dirigeant du mouvement ultranationaliste Secteur droit (Pravy sektor) et commandant du Corps de volontaires ukrainiens (DUK) Dmitri Iaroch a été nommé conseiller du chef des armées et président de l'Ukraine Piotr Porochenko, malgré les menaces qu'il a proférées à l'endroit de ce dernier. 

"Si M.Porochenko ne se reprend pas, il y aura chez nous, en Ukraine, un nouveau président et chef des armées", a déclaré un jour M.Iaroch, ajoutant que le président a plus peur du Secteur droit que des séparatistes dans l'est de l'Ukraine.

Le leader ultranationaliste rejette catégoriquement l'exigence des autorités adressée à toutes les formations paramilitaires de se désarmer et d'intégrer les structures d'Etat. M.Iaroch a déclaré que le Corps de volontaires ukrainiens Secteur droit ne serait dissous "qu'après la fin victorieuse des hostilités avec l'agresseur russe, ce qui entend la restitution de la Crimée et le rétablissement total de l'intégrité territoriale de l’Ukraine".

"Notre attitude envers les Russes, tout comme à l'égard d'autres représentants des minorités ethniques, s'inscrit pleinement dans la méthodologie proposée par Stepan Bandera (collaborateur nazi, ndlr). Elle est fraternelle envers ceux qui combattent avec nous pour l'Etat de la nation ukrainienne. Elle est tolérante à l'égard de ceux qui reconnaissent notre droit à être maîtres de notre propre sort sur notre terre. Elle est ouvertement hostile envers tous ceux qui nient ce droit", a indiqué M.Iaroch.

Selon l'ultranationaliste, la dérussification de l'Ukraine est un phénomène tout à fait juste et nécessaire. 

"Les Ukrainiens ethniques doivent revenir à leurs propres langue, histoire et identité", a martelé M.Iaroch.

Organisation d'inspiration néonazie, Secteur droit réunit des nationalistes radicaux ukrainiens. En janvier et février 2014, ses membres ont participé aux affrontements avec la police et à l'occupation illégale de bâtiments administratifs. En avril, ils ont pris part à la répression du mouvement de protestation dans l'est de l'Ukraine.

En novembre 2014, la Cour suprême de Russie a placé Secteur droit sur la liste des organisations terroristes. Dmitri Iaroch fait l'objet de poursuites pénales en Russie pour appels aux activités terroristes.

Lire aussi:

Ukraine: le Secteur droit bientôt transformé en brigade d'assaut ?
Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Tags:
nationalisme, Secteur droit, Dmitri Iaroch, Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik