Ecoutez Radio Sputnik
    Ayatollah Sayed Ali Khamenei

    Khamenei: les menaces contre l'Iran mettent en danger les négociations nucléaires

    © Sputnik . Sergey Guneev
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2015) (124)
    0 323
    S'abonner

    Le comportement agressif de responsables politiques américains à l'égard de Téhéran risque de compromettre les chances de conclusion d'un accord final sur le nucléaire iranien, estime l'ayatollah Khamenei.

    Les menaces adressées à l'Iran par des responsables officiels américains mettent en danger la conclusion d'un accord définitif sur le nucléaire iranien, a indiqué mercredi le guide spirituel de la République islamique, l'ayatollah Ali Khamenei.  

    "Le peuple iranien n'acceptera jamais de négocier dans un contexte de menaces. Les Etats-Unis ont besoin de ces négociations dans une mesure non moins grande, sinon plus grande encore que l'Iran", a déclaré le dirigeant iranien cité par la chaîne de télévision Al-Alam.

    Ali Khamenei a rappelé avoir dit à l'époque de l'administration de George W.Bush que "le temps n'était plus où l'on pouvait lancer impunément des agressions".

    Le 12 mai, Vienne doit accueillir des négociations entre les directeurs politiques de l'Iran et de l'Union européenne, cette dernière représentant les six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien (Russie, Etats-Unis, France, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne). Le 15 mai, ces négociations seront relancées par les directeurs politiques des Six, a annoncé le Service européen pour l'action extérieure (SEAE). Les négociations porteront sur la mise au point d'un accord final sur la base des dispositions concertées le 2 avril à Lausanne.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2015) (124)

    Lire aussi:

    Accord sur l'Iran: pas d'incidence sur les relations russo-américaines
    Nucléaire: Obama veut un contrôle "sans précédent" des ententes avec l’Iran
    Nucléaire iranien : une sensation attendue
    Tags:
    ayatollah Ali Khamenei, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik