Ecoutez Radio Sputnik
    La Grèce et l'euro

    Sondage: les Européens refusent de rembourser la dette grecque

    © REUTERS / Alkis Konstantinidis
    International
    URL courte
    Situation économique en Grèce (112)
    0 317
    S'abonner

    51% des Européens interrogés considèrent que l'Union européenne ne doit pas éponger la dette d’Athènes.

    La majorité des personnes interrogées en Europe par l'agence britannique ICM Research dans le cadre du projet "Sputnik.Opinions" estime que la Grèce doit éponger ses dettes sans aucune aide de l'UE. 

    Drapeau de la Grèce
    © REUTERS / Alkis Konstantinidis
    En Grande-Bretagne et en Allemagne, 62% et 69% des sondés respectivement estiment que la Grèce doit régler ses problèmes elle-même, 50% des Français partageant cette opinion. 

    Quant à eux, les Grecs ont donné un autre avis. En réponse à la question "Selon vous, qui doit s'engager à régler les dettes de la Grèce?", 55% des personnes interrogées considèrent que les dettes doivent être annulées. 

    Seuls 25% des Grecs sont d'avis que le pays doit régler lui-même ses dettes. 8% estiment que la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international et la Commission européenne doivent assumer la responsabilité dans ce domaine.  Finalement, 6% sont convaincus que les dettes doivent être remboursées par l'Union européenne. 

    Répondant à la seconde question, "D'après vous, votre pays doit-il renoncer à l'euro et revenir à son monnaie nationale?", 53% des Européens interrogés pensent que leur Etat ne doit pas renoncer à la monnaie commune.  

    Drapeaux de la Grèce
    © AP Photo / Petros Giannakouris
    Le sondage a montré que les Allemands étaient les plus nombreux à souhaiter renouer avec leur monnaie nationale: 39% estiment que leur pays doit revenir au Deutsche Mark. En Grèce et en France, 24% et 29% des citoyens respectivement partagent cet avis. 

    Les sondages ont été réalisés auprès de 4.001 personnes (1.001 en Grèce et 1.000 dans les autres pays) pour la dette grecque et de 3.001 personnes (1.001 en Grèce, 1.000 en Allemagne et 1.000 en France) pour le retrait de la zone euro.  

    L’échantillon représentatif a été pondéré en fonction de facteurs démographiques (sexe, âge, régions géographiques au sein du pays). 
    La marge dʼerreur est dʼenviron 3,1%.

    Les Européens refusent de rembourser la dette grecque
    Les Européens refusent de rembourser la dette grecque
    Dossier:
    Situation économique en Grèce (112)

    Lire aussi:

    Berlin invite la Grèce à introduire une monnaie parallèle
    Un défaut grec ?
    Tags:
    dette, sondage, euro, Union européenne (UE), Grèce, France, Allemagne, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik