International
URL courte
2551
S'abonner

Des activistes autrichiens se prononcent pour la sortie de leur pays de l'UE, s'opposent aux sanctions antirusses et reconnaissent le rattachement de la Crimée à la Russie.

Les militants du mouvement politique autrichien "Initiative citoyenne +Patrie et environnement+" ont l'intention d'obtenir la tenue d'un référendum sur la sortie de leur pays de l'UE, a rapporté la journaliste du quotidien autrichien Kurier, Margaretha Kopeinig.

Les activistes souhaitent collecter 100.000 signatures afin de présenter sur cette base un projet de loi au Conseil national autrichien (chambre basse du parlement). Selon le chef du mouvement, Inge Rauscher, "l'Union européenne n'a aucun droit, au contraire, elle représente un instrument de tutelle caractérisé par des traits totalitaires et le centralisme".

"La ruine des agriculteurs, une écologie déplorable, le chômage, l'abandon de la neutralité, l'Union européenne est coupable de tous ces maux", a indiqué Inge Rauscher.

Cependant, selon les sondages réalisés par la Société autrichienne de politique européenne, seuls 20-25% des Autrichiens soutiennent la sortie de leur pays de l'UE, constate Mme Kopeinig.

Les activistes autrichiens sont préoccupés par la situation autour de la Crimée et de la Russie. Selon Mme Raoucher, la réunification de la Crimée et de la Russie est légale au regard du droit international et correspond aux droits des peuples à l'autodétermination. En outre, le mouvement "Initiative citoyenne +Patrie et environnement+" ne soutient pas les sanctions antirusses.

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes suite à un référendum tenu en mars dernier.
96,77% des Criméens et 95,6% des habitants de Sébastopol ont voté pour le rattachement de la Crimée à la Russie. Néanmoins, l'Ukraine considère la Crimée comme son territoire provisoirement occupé. Les Etats-Unis, l'UE et leurs partenaires ne reconnaissent pas la réunification de la Crimée avec la Russie et ont adopté des sanctions contre Moscou et plusieurs sociétés privées russes.

Lire aussi:

L'UE divisée sur les sanctions antirusses
Le ministre autrichien des AE se rendra à Moscou pour évoquer l'Ukraine
Sanctions antirusses: l'Autriche pourrait perdre 3 milliards d'euros
Opération anti-drogue à Avignon: un policier mortellement blessé lors des tirs
Tags:
référendum, sanctions, Union européenne (UE), Initiative citoyenne "Patrie et environnement", Inge Rauscher, Sébastopol, Crimée, Russie, Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook