International
URL courte
101026
S'abonner

Les sanctions décrétées par l'UE contre la Russie viennent à expiration le 31 décembre 2015, mais elles pourraient être retouchées plus tôt en cas de mise en œuvre des accords de Minsk, a annoncé vendredi le chef du gouvernement luxembourgeois en visite à Moscou.

Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, qui effectue une visite d'une journée à Moscou, a évoqué les conditions requises par l'Union européenne pour revoir ses sanctions contre la Russie.

En cas d'application des accords de Minsk, les sanctions pourraient être révisées avant le 31 décembre 2015, date à laquelle cette mesure restrictive arrive à expiration, a indiqué le chef de la diplomatie luxembourgeoise lors d'une conférence de presse à l'issue de négociations avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Selon M. Asselborn, si des progrès réels dans la mise en œuvre des accords de Minsk sont réalisés, l'Union européenne pourrait songer à assouplir, voire à lever les sanctions.

Jean Asselborn est arrivé à Moscou sur invitation de Sergueï Lavrov. D'après un communiqué mis en ligne sur le site du ministère des Affaires étrangères du Grand-Duché, le programme de cette visite prévoit des discussions portant sur les relations entre la Russie et l'Union européenne, ainsi que des échanges de vues sur "des sujets de l'actualité internationale, y compris la situation en Ukraine et l'état de mise en œuvre des accords de Minsk".

Le ministre Asselborn a également présenté à ses interlocuteurs russes le programme et les priorités de la présidence tournante du Conseil de l'UE assurée par le Luxembourg depuis le 1er juillet.

Lire aussi:

Le Luxembourg remplace la Lettonie à la présidence de l'UE
Rome: l’UE doit continuer le dialogue avec la Russie malgré les sanctions
SPIEF 2015 : malgré les sanctions, le business européen prospère en Russie
Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, plus de 10 morts et 100 blessés - images
Tags:
sanctions, présidence tournante, visite, Union européenne (UE), Sergueï Lavrov, Jean Asselborn, Russie, Luxembourg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook