International
URL courte
31269
S'abonner

Le milliardaire américain a critiqué la politique d'immigration de l'UE dans un article publié dans le quotidien Financial Times.

"Près de 400.000 réfugiés se lancent dans une aventure dangereuse afin d'atteindre l'Europe, la moitié fuyant la guerre civile en Syrie. Jusqu'au moment où ils atteindront l'Occident, ils risqueront leurs vie deux fois: la première fois en quittant leur pays, et la seconde fois en essayant d'intégrer un pays étranger", a fait remarquer George Soros.

Il a souligné que les pays membres de l'UE qui traversaient une période de crise migratoire n'étaient pas capables de se coordonner.

Selon le milliardaire américain, l'UE fuit ses responsabilités dans le cadre de la législation en cours et n'assure pas un accueil des migrants approprié, les obligeant ainsi à se déplacer dans d'autres pays.

"La politique d'immigration de l'UE doit être modifiée de telle sorte qu'elle puisse refléter les deux principales valeurs européennes- l'hospitalité et l'unité", a fait savoir George Soros.

La situation autour des migrants clandestins en Europe reste tendue. Selon l'Onu, près de 63.000 réfugiés ont rejoint des pays de l'UE via la Grèce et 62.000 autres via l'Italie.

En mai, le président de la Commission européenne a proposé d'introduire des quotas de répartition des migrants entre les pays membres en fonction de la population, du taux de chômage et d'autres facteurs. Pourtant, plusieurs pays de l'UE se sont opposés à cette proposition.

En juin, les dirigeants des pays membres de l'UE ont donné leur accord sur le principe de relocalisation de 40.000 demandeurs d'asile en deux ans. Selon le projet, tous les pays membres de l'UE participeront à l'accueil des migrants. Pourtant, les détails du projet seront définis ultérieurement.

Lire aussi:

L'immigration divise l'Europe
Premier ministre tchèque: l'immigration peut mener l’Europe à l'échec
Quelle politique d'immigration pour l'Europe?
Le milliardaire Soros prédit une troisième guerre mondiale
Tags:
critiques, immigration clandestine, politique, victimes, immigration, réfugiés, Union européenne (UE), George Soros, Italie, Europe, Grèce, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook