Ecoutez Radio Sputnik
    Fille musulmane

    Violences sexuelles au Proche-Orient: l'Onu hausse le ton

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    1293
    S'abonner

    Le commerce des services sexuels créé par l'Etat islamique (EI) au Proche-Orient prospère, rapportant des millions de dollars au groupe terroriste.

    Le Conseil de sécurité des Nations unies a condamné l'utilisation de la violence sexuelle en tant qu'outil de guerre dans les conflits armés en Syrie et en Irak, et a appelé les parties prenantes à protéger la population civile des actes de ce genre.

    Ainsi, la déclaration du Conseil adoptée vendredi soir rappelle que la violence sexuelle dans le contexte d'un conflit armé doit être traitée comme un crime de guerre et une "violation des conventions de Genève".

    Les membres de l'organe principal de maintien de la paix dans le monde ont souligné qu'il s'agissait non seulement de viols, mais aussi d'esclavage sexuel et de mariages forcés, pratique répandue en tant que tactique militaire en Syrie et en Irak.

    Le Conseil de sécurité a appelé les parties prenantes des conflits armés à entreprendre toutes les mesures possibles afin de protéger des civils de la violence sexuelle, qualifiée d'"acte répugnant".

    Les membres du Conseil de sécurité cherchent à unifier les efforts afin de traduire en justice les coupables de ces crimes. Ils ont également indiqué que le règlement des conflits au Proche-Orient contribuerait à la lutte contre la violence sexuelle.

    Le 25 août, le Conseil de sécurité des Nations unies a organisé une session spéciale lors de laquelle Zeinab Bangura, représentante spéciale des Nations unies dans le cadre de la campagne contre la violence sexuelle en période de conflit, a présenté son rapport.

    Elle a notamment parlé des atrocités commises par les combattants du groupe Etat islamique, qui ont fait de l'esclavage sexuel un business rapportant des millions de dollars.

    Selon l'Onu, le marché noir des services sexuels créé par l'EI est très demandé. En outre, il contribue au recrutement de combattants, car les nouveaux venus dans les rangs du groupe ont le droit d'utiliser les services des captives. Il est à noter que celles qui refusent d'avoir un rapport sexuel avec les membres du groupe, sont par la suite cruellement assassinées.

     

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    L'EI fait exploser un temple antique à Palmyre
    EI: la coalition frappe à 20 reprises en Syrie et en Irak
    Syrie: le directeur du site antique de Palmyre décapité par l’EI
    Tags:
    lutte antiterroriste, terrorisme, agression, esclavage sexuel, violences, Etat islamique, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Irak, Syrie, États-Unis, Proche-Orient
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik