International
URL courte
7336
S'abonner

L'Union Européenne s'apprête à proroger les sanctions contre la Russie et les militants du Donbass, annonce The Wall Street Journal citant des sources diplomatiques.

"Les sanctions visent presque 200 Russes et des séparatistes ukrainiens —  personnes physiques et entreprises – pour maintenir la pression sur Moscou en vue de mettre pleinement en application les dispositions des accords de Minsk vers la fin de l'année", explique The Wall Street Journal. L'annonce de la décision est prévue lors d'une réunion de hauts responsables de l'UE ce mercredi et sa signature est attendue vers la mi-septembre.

Kiev mène depuis le 15 avril 2014 une opération militaire d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au coup d'Etat de février 2014. Le conflit a fait, selon les Nations unies, plus de 6.000 morts. Au 15 décembre 2014, le nombre de réfugiés ukrainiens dépassait  le million de personnes. 

Le problème du règlement de la crise ukrainienne fait l'objet de négociations à différents formats, notamment lors des rencontres du groupe de contact à Minsk avec la médiation de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Entre deux chaises
© Sputnik .
Le 12 février, la rencontre du groupe de contact s'est achevée sur l'adoption d'une série de mesures en vue de l'application des accords de Minsk. Le document prévoit une trêve dans le Donbass à partir du 15 février, ainsi que le retrait des armes lourdes et la mise en place d'une zone de sécurité dans la région.

Le 22 juin dernier, les ministres des Affaires étrangères des pays de l'UE ont prolongé les sanctions économiques visant la Russie jusqu'au 31 janvier 2016.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
accords de Minsk II, sanctions, Wall Street Journal, Union européenne (UE), Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook