Ecoutez Radio Sputnik
    Stop

    Ukraine: Les Etats-Unis et l'UE prêts à prolonger les sanctions antirusses

    © Flickr / Kenny Louie
    International
    URL courte
    35470

    L'Union européenne et les Etats-Unis s'apprêtent à prolonger leurs sanctions visant la Russie pour l'année 2016, rapporte Bloomberg citant des sources proches du dossier.

    Les leaders français, allemande, ukrainien et russe se réuniront le 2 octobre à Paris pour décider de la prolongation des accords de Minsk destinés à mettre fin au conflit ukrainien. Selon les interlocuteurs de l'agence, l'éventuelle prolongation des accords entraînera le maintien des mesures restrictives déjà imposées auparavant à l'encontre de la Fédération de Russie.

    Un représentant de l'un des pays membres de l'UE a indiqué s'attendre à d'"intenses débats" sur ce sujet à Paris, tout en soulignant que certaines sanctions visant la Russie pourraient être levées afin de parvenir à un compromis avec Moscou.

    Le 14 septembre, le Conseil de l'Union européenne a officiellement prolongé, pour un délai de six mois, les sanctions imposées à l'encontre de 149 Russes et Ukrainiens pour leur rôle présumé dans la crise qui ravage le sud-est de l'Ukraine.

    Les Etats-Unis, l'Union européenne et les autorités de Kiev accusent la Russie de s'ingérer dans la crise ukrainienne et d'alimenter le conflit armé dans le Donbass. Moscou rejette ces accusations et se déclare intéressé à ce que l'Ukraine surmonte le plus vite possible la crise socio-politique et économique qui l'affecte.

    Lire aussi:

    Crise agricole: les Français prônent la levée des sanctions antirusses
    Washington impose de nouvelles sanctions contre les sociétés russes
    Merkel: la levée des sanctions contre la Russie prématurée
    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    Tags:
    ingérence, crise en Ukraine, accords de Minsk, format Normandie, hostilités, sanctions, Union européenne (UE), Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik