Ecoutez Radio Sputnik
    Avion Su-25 de l'Armée de l'air russe en Syrie

    Un vice-ministre syrien salue la transparence et l'efficacité de la Russie

    © Sputnik. Dmitri Vinogradov
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    1973001156

    L'opération russe en Syrie est conforme au droit international et s'avère plus sincère, transparente et efficace que celle de la coalition internationale, a déclaré Faysal Mikdad, vice-ministre syrien des Affaires étrangères. Il soupçonne la coalition menée par les Etats-Unis d'avoir comme but réel le renversement du régime politique au pouvoir.

    "Nous estimons que nos amis Russes sont sincères dans leurs propos et leurs actions, dont la légitimité est fondée sur le droit international humanitaire, le droit international et la Charte des Nations unies. Dans le même temps, les pays occidentaux ont mené dès le début leur opération d'une manière hypocrite et sans aucun résultat, bien que plus d'une année ait passé. D'ailleurs, la Russie a fait en quelques jours plus que ce que la coalition a pu faire en plus d'un an", a déclaré Faysal Mikdad dans un entretien à la chaîne RT Arabic.

    Il a souligné que la Russie avait déclaré à plusieurs reprises que les objectifs de ses frappes ne visaient que l'Etat Islamique, le Front al-Nosra et d'autre groupe terroristes liés à l'Al-Qaïda, reconnu comme extrémistes par des organisations internationales.

    Une transparence sans précédent

    Le vice-ministre des Affaires étrangères salue la transparence de l'opération militaire russe.

    "Aucune autre opération militaire des pays occidentaux, menée conjointement avec notamment l'Otan ou en solitaire, comme en Afghanistan, n'a été aussi ouverte et transparente que l'opération russe en Syrie. La Russie a ouvertement dévoilé le nombre de missiles utilisés, où ils devaient tomber et quelles allaient être les actions conjointes des Forces aérospatiales russes avec les Forces armées syriennes" a fait remarquer M. Mikdad.

    Il déplore que les pays occidentaux, quant à eux, manifestent leur agression vis-à-vis de la Syrie au lieu de lutter contre le terrorisme.

    La coalition internationale ne lutte pas contre le terrorisme

    En outre, le diplomate syrien estime que les actions de la coalition visait le prolongement du conflit syrien et non pas sa résolution. Pourtant, la situation a changé depuis l'implication de la Russie, qui agit en réponse à la demande officielle du gouvernement syrien légitime.

    D'après le ministre, les pays membres de la coalition cachent leurs objectifs sur le territoire syrien. Après un an de frappes, le résultat est minime, alors que la Russie parle ouvertement de ses armes et des cibles qui ont été atteintes. Il soupçonne donc que l'objectif réel de la coalition avec les États-Unis en tête est le renversement du régime actuellement au pouvoir.

    Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.
    Le 7 octobre, des missiles russes ont également été tirés sur les sites de l'EI depuis des navires en mer Caspienne.
    Au total, les Forces aérospatiales russes ont effectué 140 frappes contre les positions de l'EI en Syrie depuis le début de l'opération aérienne le 30 septembre dernier.

    Les navires de la Flottille russe ont en outre tiré des missiles de croisière Kalibr de la Caspienne, détruisant des cibles à une distance de 1.500 km.
    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    L'armée syrienne libère la vallée de Hama
    Les avions russes ont frappé 55 positions de l'EI en Syrie
    Syrie: avec moins d’avions, la Russie fait 4 fois plus de raids que la coalition
    Tags:
    coalition, Droit international humanitaire, coup d'Etat, terrorisme, OTAN, ONU, Etat islamique, Faysal Mikdad, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik