Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats américains sur les manœuvres en Lettonie

    L'Otan compte renforcer sa présence près des frontières russes

    © Flickr/ U.S. Army Europe Images
    International
    URL courte
    24253

    Le commandement de l'Alliance atlantique envisage plusieurs options en vue de renforcer la présence de ses troupes aux frontières avec la Russie.

    Selon le Wall Street Journal, qui cite des sources diplomatiques et militaires, l'Otan pourrait déployer entre 800 et 1.000 militaires dans chaque pays balte ainsi qu'en Pologne.

    Cette initiative est notamment soutenue par des représentants américains au sein de l'Otan, alors que l'Allemagne se prononce contre. D'après le quotidien, Berlin indique ne pas vouloir considérer la Russie en tant qu'adversaire permanent. Dans le même temps, l'Allemagne pourrait accepter un renforcement mineur de la présence otanienne en Pologne et dans les pays baltes.

    A présent, la Pologne, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie abritent respectivement 150 militaires américains. L'administration US envisage actuellement de les placer sous les ordres directs de l'Alliance, rapporte le WSJ.

    Toujours d'après le journal, l'Otan est persuadée que l'éventuel renforcement de sa présence en Europe ne contredira pas les dispositions de l'accord signé avec la Russie en 1994, le nombre total des soldats déployés n'allant pas dépasser celui d'une brigade.

    Auparavant, le ministère estonien de la Défense a annoncé l'arrivée prochaine dans le pays de 40 équipements militaires lourds américains, dont quatre chars M1A2 Abrams, 10 véhicules de combat d'infanterie Bradley et trois canons automoteurs Paladin.

    Depuis le début de la crise en Ukraine, l'Alliance atlantique ne cesse de renforcer sa présence dans la région de la mer Baltique. Depuis le 1er mai 2015, la mission Baltic Air Policing chargée de protéger l'espace aérien des pays Baltes a doublé le nombre d'avions déployés en Lituanie, le portant à huit appareils. Elle a également envoyé quatre chasseurs F-16 des forces aériennes danoises en Estonie.

    Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a prévenu que tout projet de rapprochement de l'infrastructure militaire de l'Otan vers les frontières russes entraînera une réponse adéquate de la part de Moscou.

    Lire aussi:

    Alors, l'Otan respecte l’interdiction de bases près des frontières russes?
    L'Otan dénonce une "escalade" militaire russe
    Moscou répondra systématiquement aux démarches de l'Otan
    Tags:
    canon automoteur, présence militaire, militaires, char, véhicules de combat, Bradley, Paladin, Abrams M1, OTAN, Dmitri Peskov, pays baltes, Europe, Pologne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik