International
URL courte
167105
S'abonner

Brunei a introduit une interdiction de célébrer Noël en menaçant d'un emprisonnement de cinq ans.

Les gens qui vont célébrer illégalement Noël à Brunei s'exposent à une amende de 20.000 dollars ou/et cinq ans de prison, selon la déclaration du sultan Hassanal Bolkiah.

Brunei a introduit cette interdiction en craignant que cette fête joyeuse dirige sa population musulmane vers une mauvaise voie. Cependant, l'interdiction ne touche pas les chrétiens et les personnes qui se réclament d'une religion non musulmane, mais ils devront le faire dans l'intimité et le signaler préalablement aux autorités locales.

Les chefs religieux islamiques locaux ont reçu favorablement l'interdiction soulignant que l'appropriation de l'esprit de Noël revenait à imiter une autre religion prohibée dans certaines interprétations de l'islam.

Décoration de Noël. Archive photo
© AP Photo / M. Spencer Green
Des fonctionnaires du ministère des Affaires religieuses auraient également visité des entreprises locales pour s'assurer de l'absence de décorations de Noël, y compris des chapeaux du Père Noël et des bannières avec des vœux de Noël.

Naturellement, l'interdiction a rencontré une certaine résistance. Une campagne dans les médias sociaux #MyTreedom encourage les chrétiens d'autres pays notamment au Proche-Orient à publier sur la toile leurs photographies en célébrant Noël pour apporter leur contribution aux résidents de Brunei.

Lire aussi:

«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Ces communes privées de leurs médecins réfractaires à l’obligation vaccinale
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
Tags:
Brunei, sultan Hassanal Bolkiah, interdiction
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook