International
URL courte
Crise migratoire (789)
53579
S'abonner

Les attaques et agressions sexuelles perpétrées à Cologne, dans l’ouest de l’Allemagne, dans la nuit du 31 décembre étaient préméditées, a déclaré le ministre allemand de la Justice Heiko Mass.

"Chaque fois qu'un tel nombre de gens se rassemble pour perpétrer un crime, il s'avère par la suite que celui-ci a été prémédité. Personne ne peut affirmer que tous ces attaques ne le sont pas. Il est donc indispensable de faire la lumière sur la nature même de ces crimes exécrables", a-t-il confié dans une interview exclusive accordée au journal allemand Bild am Sonntag.

Il a également insisté sur la nécessité d'expliquer pourquoi cette série d'agressions sexuelles avait été commise "massivement à une date déterminée à l'avance".

D'après un sondage mené récemment par Bild am Sonntag, 49% des Allemands craignent que de tels incidents ne se répètent, tandis que 39% des personnes interrogées doutent d'être convenablement protégées par les forces de l'ordre en cas d'agression.

Début janvier, la police de Cologne avait annoncé d'avoir enregistré environ 90 plaintes, concernant des faits de harcèlement, des vols, des dizaines d'agressions sexuelles et au moins un viol. Les forces de l'ordre ont, en outre, signalé une dizaine de plaintes concernant des attaques similaires survenues la même nuit à Hambourg.

Quant à l'identité des agresseurs, certaines victimes les ont décrits comme des "hommes d'apparence arabe ou nord-africaine", ivres selon toute vraisemblance. Les suspectes, poursuivent-elles, les ont à chaque fois encerclées afin de les agresser sexuellement et de leur voler leurs effets personnels. Selon M. Mass, "plus d'un milliers de personnes" au total auraient commis des agressions ou aidé les agresseurs.

Depuis lors, la police a déjà reçu au moins 350 plaintes, leur nombre ne cesse d'augmenter.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Agressions de Cologne: la police réduite au silence
Cologne: presque tous les agresseurs sont des migrants
Attaques à caractère sexuel à Cologne: le silence reste de mise, mais un bras suffit
Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Tags:
crise migratoire, migrants, violences, agression, Nouvel An, Heiko Maas, Cologne, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook