Ecoutez Radio Sputnik
    Ötzi l'homme des glaces continue d'étonner les scientifiques

    Ötzi l'"homme des glaces" continue d'étonner les scientifiques

    © AFP 2019 Andrea Solero
    International
    URL courte
    5472

    Les chercheurs ont découvert qui était la mère du célèbre Ötzi, aussi appelé l'homme de Hauslabjoch. On en sait désormais plus sur la provenance de cette momie qui est la plus étudiée de la planète.

    La momie a été découverte sur un glacier de l'Ötztal, à la frontière entre l'Autriche et l'Italie en 1991, mais de nouveaux détails à son sujet surgissent encore 25 ans plus tard. Suite à sa découverte dans les montagnes, elle a d'abord été prise pour la dépouille d'un alpiniste, mais après analyses, les chercheurs ont pu constater que le corps datait en fait de l'âge du cuivre et avait plus de 5300 ans. Le fait d'avoir été conservé dans un glacier a permis au corps de rester pratiquement intact.

    C'est ainsi que la science moderne a permis de retracer avec une étonnante précision les derniers instants de ce petit homme de 45 ans mesurant 1,60 m pour 43 kilos, abattu d'une flèche dans le dos alors qu'il arpentait les sentiers alpins.

    Or il s'avère que la mère d'Ötzi appartenait à une population peu nombreuse et close, complètement disparue à notre époque, lit-on dans le magazine Scientific Report. Cette population n'a jamais quitté les montagnes et ne se mélangeait pas avec les autres habitants d'Europe centrale.

    Auparavant, un groupe de chercheurs de l'Institut des momies et de l'homme des glaces de Bolzano, en Italie, en charge du décryptage du génome de Ötzi, a établi qu'il était atteint de borreliose et ne pouvait pas boire de lait, étant dépourvu du gène de tolérance au lactose. Il avait également une prédisposition génétique à l'infarctus.

    De même, précédemment, une équipe de chercheurs de l’Institut de médecine légale de l’Université médicale d’Innsbruck est parvenue à trouver des habitants du Tyrol et de la Sardaigne susceptibles de présenter une proximité génétique avec l'homme des glaces par sa ligne paternelle. Comme la momie, ces derniers présentaient une mutation génétique rare sur le chromosome Y appelé G-L91. Cela ne fait forcément de ces Tyroliens des descendants directs d'Ötzi, mais on croit qu'ils pourraient avoir des ancêtres communs.

    En effet "grâce aux millions de séquences analysées, il a été possible de mettre en évidence l’appartenance d’Ötzi à un très ancien fond de population". 


    Lire aussi:

    La nouvelle période glaciaire pour plus tard?
    Un drone chinois destiné au transport de passagers
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    Otzi, glacier, momie, Italie, Autriche
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik