International
URL courte
Crise migratoire (789)
33950
S'abonner

Horst Seehofer, premier ministre du land allemand de Bavière et chef de l’Union chrétienne-sociale qui fait partie de la coalition dirigeante dans le pays, a lancé un ultimatum migratoire à la chancelière fédérale Angela Merkel, en menaçant de déposer une requête auprès de la Cour constitutionnelle du pays.

Si dans les deux semaines à venir, le gouvernement fédéral ne réussit pas à rétablir aux frontières allemandes l'état fixé par la législation, le gouvernement bavarois sera obligé de déposer une requête correspondante auprès du Tribunal constitutionnel fédéral, a déclaré M.Seehofer à l'hebdomadaire Spiegel.

Les Allemands ne croient pas en Merkel
© REUTERS / Francois Lenoir

Le premier ministre bavarois avait déjà promis de s'adresser au Tribunal constitutionnel dans le cas d'une absence de changements dans la politique migratoire allemande. Les autorités bavaroises avaient plusieurs fois déclaré que leurs capacités d'accueillir de migrants et de réfugiés passant de façon légale et illégale par les frontières sud de l'Allemagne étaient épuisées.

Cependant, Mme Merkel avait refusé d'annoncer les limites d'accueil de migrants. L'Allemagne a déjà accueilli près de 1,1 million de réfugiés en 2015. La crise migratoire actuelle semble être la plus grave depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Merkel reçoit "en cadeau" un bus de réfugiés
Crise migratoire: Merkel juge l'Europe "vulnérable"
L'époque Merkel touche-t-elle à sa fin?
Angela Merkel craint la scission de la société allemande
Tags:
crise migratoire, migrants, réfugiés, Horst Seehofer, Angela Merkel, Bavière, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik