International
URL courte
661134
S'abonner

Pour la première fois dans l'histoire de l'Inde, des militaires étrangers, à savoir français, s'apprêtent à participer au défilé organisé à l'occasion de la fête nationale, le Jour de la république. Des analystes s'interrogent sur ce qui se trame derrière cette décision.

Rafale
© AFP 2020 Anne-Christine Poujoulat

La décision d'accueillir des militaires étrangers dans une parade consacrée au Jour de la république, le 26 janvier, a suscité des questionnements partout dans le monde. Qu'est-ce qui se trame derrière cet évident écart de la politique traditionnelle indienne de non alignement? Et pourquoi la France a l'honneur d'être la première participante étrangère à ce défilé militaire en Inde? Etant donné que c'est la France qui a depuis longtemps approvisionné en armements l'ennemi de l'Inde dans la région, le Pakistan. Et comment les Etats-Unis, qui ambitionnent d'accroître leur influence dans le sous-continent indien, réagiront-ils?

Probablement que les vrais objectifs qui se cachent derrière cette démonstration de relations renouées entre les deux pays seront connus dans l'avenir, estime le vice-président de l'Association des études politiques en Inde, l'ancien commodore Uday Bhaskar, dans un entretien accordé à Sputnik.

Chaque année, l'Inde invite un des dirigeants mondiaux en tant qu'invité d'honneur pour participer aux célébrations du Jour de la république, raconte-t-il. L'année dernière, c'était le président américain Barack Obama, l'année d'avant, le premier-ministre japonais Shinzo Abe.

Cette année, la France a été choisie et le président Hollande est déjà arrivé en Inde.

"Je pense que l'invitation des militaires français, à prendre part à une parade militaire, est un geste diplomatique supplémentaire de respect", explique l'interlocuteur de Sputnik. "Comme analyste, je n'ai pour le moment identifié, ni une portée publiquement prononcée, ni un sous-entendu à cette décision".

Cependant, il est possible qu'après la visite du président français en Inde la coopération entre les deux pays se renforce, notamment en matière de défense et de sécurité, ainsi que dans les nouvelles technologies, poursuit-il.

D'autres analystes indiens estiment que l'invitation des militaires français n'est qu'une politesse diplomatique de réponse. En 2009, la France avait invité des militaires indiens à prendre part au défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées.

Ensuite, certains analystes acceptent une simple coïncidence, du fait que la visite du président Hollande tombe après la fin des exercices militaires indo-français Shakti 2016. Ainsi, il est probable que les militaires du 35e régiment d'infanterie de la 7e brigade blindée française, qui se trouvaient à ce moment-là au Rajasthan (nord-ouest de l'Inde), aient été invités au défilé à New Delhi pour exprimer un profond respect au président Hollande, lui aussi invité en Inde.

Mais, quelles que soient les vraies raisons de cette décision, la plupart des observateurs sont d'avis que le gouvernement du premier ministre indien Narendra Modi est prêt à changer de cap en matière de politique étrangère en fonction des intérêts stratégiques du pays.

Lire aussi:

La France vendra 36 Rafale à l’Inde, mais…
Le contrat sur la vente de chasseurs Rafale à l'Inde toujours en suspens
Le français Alstom remporte un appel d'offres ferroviaire en Inde
Le tango Inde-UE
Tags:
coopération, parade, festivités, militaires, défilé, Narendra Modi, François Hollande, France, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook