International
URL courte
1632
S'abonner

L'armée syrienne continue ses attaques sur les positions des djihadistes dans la province syrienne d'Alep.

Pour l'instant, les troupes gouvernementales se préparent à prendre d'assaut la localité de Tel Rifat, dernier fief des terroristes dans le nord de la province.

Le siège des villes d'Az-Zakhra et de Noubel a duré plus de trois ans. Pendant tout ce temps, les habitants ne survivaient que grâce à l'aide humanitaire acheminée par voie aérienne, car toutes les voies d’accès à ces villes étaient bloquées par les terroristes.

Ce n'est que récemment que l'armée syrienne a réussi à libérer ces localités. 

Une correspondante de RT a visité les villes d'Az-Zakhra et de Noubel récemment assiégées par le groupe terroriste Front al-Nosra, posant des questions aux habitants de ces villes. 

"Nous ne nous sommes pas rendus, et grâce à notre résistance et à notre courage nous avons réussi à vaincre l'ennemi", raconte une femme. "Pendant le siège, les habitants manquaient de nourriture et d'eau. Il n'y avait pas non plus d'électricité ni de gaz, nous étions obligés de cuisiner sur le feu. On préparait la pâte et on faisait cuire du pain. Nous sommes si heureux que l'armée syrienne nous ait sauvés!", s'exclame-t-elle.

Les prix des produits de première nécessité coûtent plus cher, par exemple, les bombonnes de gaz ont considérablement augmenté, les habitants restant coupés du reste du monde. 

Ce n'est qu'après la levée du siège que l'on a commencé à recevoir de l'aide humanitaire en quantités suffisantes. Le gouvernement a envoyé dans les villes en question des camions transportant des produits alimentaires, des bombonnes de gaz et du carburant.

Vancouver
© Sputnik . Sergei Averianov
Selon un habitant, le siège a duré plus de trois ans. Les djihadistes n'ont laissé qu'une seule fois passer une cargaison d'aide humanitaire organisée par le Comité International de la Croix Rouge et du Croissant-Rouge.

"L’entrée de la cargaison a été autorisée seulement après de longues négociations. En outre, les terroristes ont fixé des conditions strictes à la livraison, ce qui a fait que le volume de l'aide humanitaire a été très faible. Maintenant, nous avons reçu le premier lot d'aide humanitaire du gouvernement. Damas nous a fourni 1.000 bombonnes de gaz qui ont été distribuées parmi les habitants sur les instructions du gouverneur d’Alep. Nous avons également reçu 47 tonnes de farine et du mazout. Le carburant sera utilisé dans les cliniques, les centraux téléphoniques et dans les boulangeries", a-t-il raconté.


Lire aussi:

Pourquoi l'Arabie saoudite n'enverra pas son armée en Syrie
Des jeunes mariés se font photographier dans Homs en ruines
Riyad prêt à envoyer ses forces spéciales en Syrie
Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Tags:
Syrie, aide humanitaire, libération, armée, combat
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook