Ecoutez Radio Sputnik
    Roses are placed in bullet holes of the window of a Japanese restaurant along the Rue de Charonne in central east Paris, on November 15, 2015, two days after deadly attacks across the city

    Attentats: 2015 et 2016, années meurtrières

    © AFP 2019 Kenzo Tridouillard
    International
    URL courte
    413
    S'abonner

    Sputnik revient sur les attentats les plus meurtriers qui ont frappé le monde au cours des années précédentes.

    ​2016

    Plusieurs attentats ont été perpétrés mardi 22 mars à Bruxelles. Deux explosions ont retenti dans le hall de départ de l'aéroport de Zaventem et deux autres dans le métro bruxellois. Selon les informations préliminaires, on dénombrerait déjà 13 morts et 35 blessés.

    Le 13 mars, une voiture piégée circulant entre deux bus a explosé dans le centre d'Istanbul en Turquie, à un arrêt situé près de l'un des bureaux du premier ministre à une heure de grande affluence. Bilan: 37 morts et 125 blessés.

    Un kamikaze s'est fait exploser pendant des obsèques organisées par la communauté chiite le 29 février à Muqdadiyah, à 80 km au nord-est de Bagdad en Irak. Selon les médias, l'attentat a fait 35 morts et 50 blessés. Les terroristes ont annoncé 60 morts et 100 blessés suite à l'explosion.

    Des kamikazes ont attaqué un camp de personnes déplacées dans l'État de Bono au Nigeria, le 9 février. La série d'attentats a fait plus de 60 morts. Au nord-est du Nigeria sévit l'organisation extrémiste Boko Haram, responsable de la plupart des attaques dans le pays.

    Trois explosions ont eu lieu le 31 janvier dans le quartier chiite de Sayyida Zaynab au sud de Damas, la capitale syrienne. Une bombe posée dans une voiture a été actionnée par les terroristes à distance. Au même moment, un kamikaze s'est fait exploser à proximité dans un bus. Quelques minutes plus tard, un autre terroriste muni d'une ceinture d'explosifs a commis le troisième attentat. Des dizaines de voitures et de magasins ont brûlé. Les immeubles résidentiels des environs ont été sérieusement endommagés. Le triple attentat a fait 76 morts et 128 blessés.

    Dans la nuit du 30 au 31 janvier, aux abords de Maiduguri au Nigeria, au moins 65 personnes ont péri lors d'une attaque des terroristes de Boko Haram.

    2015

    Trois kamikazes se sont fait exploser en plusieurs points du marché de Loulou Fou sur une île du lac Tchad. Bilan: 27 morts et plus de 80 blessés.

    Le 20 novembre, une dizaine de terroristes a attaqué l'hôtel Radisson au centre de Bamako, la capitale du Mali, prenant 170 personnes en otage. Les forces de sécurité ont libéré les otages mais l'attentat au Mali a néanmoins fait 20 victimes. L'attaque a été revendiquée par l'organisation terroriste Al-Mourabitoune (Les almoravides) qui a prêté allégeance à Daech.

    ​Plusieurs attentats ont été commis au nord-est du Nigeria, à Yola le 17 novembre et à Kano le 18 novembre. La série d'attaques, perpétrée dans des lieux publics, a fait plus de 50 morts et de nombreux blessés. Au nord-est du Nigeria sévit l'organisation extrémiste Boko Haram.

    Une série d'attentats a été perpétrée à Paris dans la soirée du 13 novembre. Des inconnus ont ouvert le feu dans un restaurant du Xe arrondissement de la capitale, trois explosions ont retenti à proximité immédiate du Stade de France où se déroulait un match de football opposant la France et l'Allemagne, auquel assistait le président français François Hollande. Les terroristes ont également pris en otage les spectateurs du concert des Eagles of Death Metal au Bataclan. 129 personnes ont été tuées.

    ​Deux kamikazes se sont fait exploser le 12 novembre à un intervalle de 7 minutes dans une rue fréquentée de Bourj El-Barajneh dans la banlieue sud de Beyrouth, la capitale libanaise. Les attentats ont fait 43 morts et 240 blessés.

    Le 31 octobre, l'avion de ligne Airbus-321 de la compagnie Metrojet (Kogalymavia) assurant le vol 9268 de Charm el-Cheikh à destination de Saint-Pétersbourg a décollé d'Égypte à 6h21, heure de Moscou, avant de disparaître des radars 23 minutes plus tard. 224 personnes se trouvaient à bord de l'appareil. Les débris de l'avion russe ont été découverts au cœur du Sinaï en Égypte. Personne n'a survécu à la catastrophe. L'enquête a révélé que le crash de l'A321 était dû à un attentat.

    Le plus grand attentat de l'histoire de la Turquie s'est produit dans sa capitale le 10 octobre. Deux explosions se sont produites à Ankara à un intervalle de 3 secondes près de la gare ferroviaire avant le début d'une manifestation organisée par les syndicats et les associations contre la montée en puissance de la violence à cause du conflit kurdo-turc dans le sud-est du pays. L'attentat, commis par deux kamikazes, a fait 95 morts et 246 blessés.

    ​Le 8 septembre, des extrémistes du Parti des travailleurs du Kurdistan ont fait exploser un minibus transportant des policiers. L'incident s'est produit dans la province d'Igdir au sud-est de la Turquie. Bilan: 13 morts.

    Une puissante explosion s'est produite le 17 août au carrefour de Ratchaprasong dans le quartier d'affaires et touristique de Bangkok, en Thaïlande. Une bombe artisanale télécommandée à base de trinitrotoluène a été posée près de la clôture du sanctuaire d'Erawan (l'éléphant sacré à trois têtes) près du centre commercial Amarin Plaza et de l'hôtel Grand Hayatt Erawan quand de nombreux visiteurs se trouvaient dans le sanctuaire, notamment des touristes. Selon les informations officielles, l'attentat a fait 20 morts, dont 12 sur place et 8 autres des suites de leurs blessures à l'hôpital. Le nombre de blessés s'élève à 123 personnes.

    Le 22 juillet, 22 soldats de l'armée irakienne et membres de la milice populaire ont péri dans deux explosions perpétrées par les terroristes de Daech à l'est de la ville de Falloujah. Les extrémistes ont fait exploser deux voitures piégées. Au moins 24 personnes ont été blessées.

    Le 22 juillet, dans la province de Faryab au sud-ouest de l'Afghanistan, un kamikaze s'est fait exploser au milieu d'un marché dans le quartier d'Alamar, tuant 19 personnes.

    Le 21 juillet, au moins 19 personnes ont été tuées par deux explosions dans des quartiers principalement chiites de Bagdad, la capitale irakienne. La première automobile piégée a sauté dans une rue bondée du quartier d'Al-Jadida dans l'est de Bagdad, tuant 17 personnes et blessant 43 habitants. La plupart des victimes étaient des civils. L'autre attentat s'est produit dans le quartier de Zafarania au sud de Bagdad — il a fait au moins deux morts et neuf blessés.

    Le 20 juillet, un attentat commis dans un café situé près du centre culturel de la ville turque de Suruç (à la frontière syrienne) a fait 30 morts et plus de 100 blessés. La bombe a explosé à l'entrée du centre culturel où se tenait un rassemblement de Kurdes turcs qui envisageaient de se rendre en Syrie pour aider à reconstruire la ville de Kobané suite aux attaques des djihadistes de Daech.

    Le 17 juillet, une automobile piégée avec 3 tonnes d'explosifs a sauté sur un marché de la ville de Bani-Saad dans l'est de l'Irak. Au moment de l'explosion, les fidèles étaient rassemblés pour célébrer la fin du mois de ramadan. Bilan: 120 morts. L'État islamique a revendiqué l'attentat.

    Le 12 juillet, un véhicule piégé a explosé près d'une base militaire dans la province afghane de Khost à l'est du pays, où se trouvent normalement des militaires afghans et étrangers. Bilan de l'attentat: 33 morts et 23 blessés.

    Le 12 juillet, des voitures piégées ont explosé dans plusieurs quartiers de Bagdad. Le même jour, deux kamikazes ont activé leurs ceintures d'explosifs, notamment près d'un marché. Bilan: 35 morts et plus de 100 blessés.

    Le 17 juin, une série d'explosions à Sanaa (Yémen) a tué 31 personnes. Cinq bombes ont sauté dans plusieurs quartiers de la ville, notamment à proximité de mosquées et de bâtiments liés aux rebelles du mouvement chiite Ansar Allah (Houthis). L'État islamique a revendiqué l'attentat.

    Le 2 juin, une série d'explosions a eu lieu dans la province de Salah ad-Din au nord de l'Irak, qui a tué au moins 32 membres de la milice chiite progouvernementale. Quatre voitures piégées ont sauté dans la ville de Baidji. 34 personnes ont été blessées.

    Le 1er juin une automobile piégée a explosé près d'une base militaire dans la province irakienne d'Anbar à l'ouest du pays, tuant 38 membres des forces de sécurité. Plus de 30 militaires ont été blessés. L'État islamique a revendiqué l'attentat

    Le 18 avril, deux explosions ont retenti à Jalalabad dans la province afghane de Nangarhâr. L'une d'elle s'est produite à proximité d'une banque, l'autre près du département de l'information et de la culture. Les attenants ont fait 33 morts et 100 blessés.

    Le 2 avril, les djihadistes d'Al-Shabbaab ont attaqué un foyer d'étudiants dans la ville kényane de Garissa. L'attentat a fait 147 morts et 79 blessés.

    Le 20 mars, des kamikazes se sont introduits dans les moquées Badr et Al-Hachouch à Sanaa, la capitale du Yémen, avec des ceintures d'explosifs. Quatre explosions ont retenti. Ces attentats ont été suivis par des attaques contre les postes de contrôle des Houthis situés autour des mosquées. Les explosions ont fait 150 morts et au moins 345 blessés. La liste des victimes comprend notamment Mourtad al-Makhtouri, leader spirituel du mouvement des Houthis Ansar Allah, ainsi que deux autres hauts responsables du groupe. Le même jour, deux autres explosions se sont produites dans la ville de Saada au nord du pays, tuant au moins 33 personnes.

    Le 7 janvier, une explosion s'est produite à proximité d'une école de police à Sanaa, capitale du Yémen, faisant 50 morts et des dizaines de blessés. Un kamikaze a fait sauter un minibus piégé. Au moment de l'explosion, des dizaines de jeunes qui voulaient entrer à l'école se trouvaient devant le bâtiment. 

    Lire aussi:

    Charles Michel: la Belgique frappée par deux attentats "aveugles, violents et lâches"
    Daech revendique les attentats de Bruxelles
    Attentats de Bruxelles: le renseignement belge aurait été alerté
    15 morts dans les attentats du métro de Bruxelles
    Tags:
    attentat, terrorisme, Etat islamique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik