Ecoutez Radio Sputnik
    Les Faucons du désert près de Plamyre la veille de la reprise totale de la ville.

    Poutine félicite Assad pour la libération de Palmyre

    © Sputnik . Mikhaïl Voskresensky
    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    1161303

    Lors d'une conversation téléphonique, le président russe a pointé l'importance de la cité antique pour le patrimoine mondial.

    Le président russe Vladimir Poutine a félicité son homologue syrien Bachar el-Assad pour la libération de Palmyre du joug terroriste, a fait savoir dimanche Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin.

    "Lors d'une conversation avec le président syrien, Vladimir Poutine a félicité son homologue pour la libération de la ville de Palmyre par les militaires syriens, notant l'importance de la préservation de cette ville historique unique en son genre pour la culture mondiale", a indiqué M.Peskov.

    "M.Poutine a de nouveau souligné que malgré le retrait du gros du contingent militaire russe de Syrie, les forces armées russes continueraient de soutenir les autorités syriennes dans leur lutte contre le terrorisme et pour la libération de leur terre contre les groupes extrémistes", a ajouté le porte-parole.

    Et de préciser que "M.Assad a hautement apprécié l'aide que les Forces aérospatiales russes avaient apportée (à son pays, ndlr) et a noté que les succès, telle la libération de Palmyre, auraient été impossibles sans le soutien russe".

    "Selon M.Assad, il est absolument évident que la lutte est menée pour le pétrole, mais, comme il l'a fait remarquer, il y a beaucoup de brut, mais Palmyre est seule et unique", a confié M.Peskov.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Victoire à Palmyre: vers un démantèlement total de Daech
    Syrie: l'armée commence le déminage de Palmyre
    L'armée syrienne reprend la totalité de Palmyre
    Palmyre libérée ? Palmyre martyrisée!
    Syrie: combats acharnés à Palmyre
    Tags:
    terrorisme, antiquité, histoire, libération, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Bachar el-Assad, Palmyre, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik